Counter Strike : le Canada ne plaisante pas avec la sécurité intérieure

Par Pia le

Un groupe de développeurs amateurs pourrait être poursuivit en justice par la Société de Transport de Montréal, s'il venait à publier sa map pour Counter Strike...

Un groupe de développeurs amateurs pourrait être poursuivit en justice par la Société de Transport de Montréal, s’il venait à publier sa map pour Counter Strike : Global Offensive Berri-UQAM qui reproduit une célèbre station du métro de Montréal.

Capture d'écran issue de la carte en développement qui fait apparaître une station de métro de Montréal.
Capture d’écran issue de la carte en développement qui fait apparaître une station de métro de Montréal.

En Janvier dernier, rapporte le Journal de Montréal, Diego Liatis demande à la ville de Montréal la permission de transposer une station de métro dans le jeu Counter Strike : Global Offensive. Il essuie un refus mais décide malgré tout de continuer le travail commencé plusieurs mois auparavant, doutant qu’il puisse être légalement inquiété pour avoir recréé un espace public.

Mais son projet attire l’attention de la Société de Transport de Montréal qui le menace de poursuite judiciaire s’il n’abandonne pas le développement de la map. La société pourrait lui réclamer 50 000$ d’amende pour avoir violé les droits d’image de la société, ainsi que les frais de justice.

Selon Diego Liatis et Frédéric Denis, un autre développeur du projet, la situation est “ridicule”. Les deux amis ont décidé de mener le projet à terme. S’ils y parvenaient, la map serait la première représentation du Canada dans le jeu Counter Strike.

Source: Source
stopwatch 6 min.