Le MIT montre un processeur 110 cœurs

Hardware

Par Jerome le

Le prestigieux Massachussets Institute of Technology (MIT) a réussi a construire un processeur doté de 110 cœurs. Un bel exploit à l’heure où les meilleures puces se contentent de seulement 12 ou 16 cœurs, pour les modèles grand public et où les meilleurs Xéon Phi, destinés aux supercalculateurs, en proposent 61, mais ce ne sont que des coprocesseurs.

Le MIT fait presque deux fois mieux, mais la démarche ne s’inscrit pas franchement dans la course à la puissance. L’idée est en réalité d’améliorer les communications au sein même du processeur, afin d’obtenir des puces multicœurs moins énergivores, a déclaré Miesko Lis du MIT durant la présentation de processeurs à l’occasion de la conférence Hot Chips en Californie, cité par PC World.

Traditionnellement, les cœurs communiquent constamment  avec le cache du processeur, cela prend du temps et crée une certaine déperdition, dans le sens où ces communications nécessitent de l’énergie. Il “suffit” donc de mieux les gérer pour améliorer la consommation.

14 fois moins de transferts

Le processeur du MIT, arrive à le faire de deux façons. D’abord en remplaçant les caches dédiées à chaque cœur du processeur par une mémoire partagée, et en arrivant à prédire le chemin emprunté par les données. Cela a pour effet de réduire le nombre de cycles nécessaires pour les transférer et les traiter.

Au final, la puce (gravée en 45 nm) permet d’obtenir 14 fois moins de transferts de données. À consommation égale on obtient des performances améliorées d’environ 25% par rapport aux puces “concurrentes”, sans précisions de ce que sont exactement ces puces concurrentes.

À terme, cette technique d’un nouveau genre pourrait trouver sa place dans des PC et serveurs, mais aussi dans les appareils mobiles où la consommation reste le nerf de la guerre.

45nm_wafer_photo_12
Un wafer, aucun lien avec la puce du MIT

19 réponses à “Le MIT montre un processeur 110 cœurs”

  1. Je crois que ça vient des lingots de silicium de forme cylindrique, et après l’architecture est gravée par laser à travers des filtres successifs.

  2. Les waffers sont crées en découpant des cylindres de silicium.
    Il me semble aussi que les procédés de gravure étant optiques le disque est plus optimisé, les lentilles étant elles aussi circulaires

  3. @glott : je pense que tous les constructeurs seront intéressés par l’utilisation de ce procédé, notament pour fabriquer des puces et les revendre a des intégrateurs ou des designers dont un mondialement reconnu dont le logo représente un fruit a moitié mangé 😉

  4. Et puis les waffers sont rond parce que sinon leur nom n’aurait plus aucun sens … T’as déjà vu des hosties carrées à l’Eglise toi ?? !

  5. Les wafer sont rond parce que pour faire un processeur il faut une base de silicium parfaitement pur et cristallin. Il n’y a qu’un procédé pour obtenir un tel métal et il produit des cylindres. La forme n’a rien a voir avec l’optique des imprimantes, d’ailleurs on peut voir beaucoup de processeurs perdu sur les bords, c’est pour ça que les constructeurs essaient de faire des cylindres plus gros, moins de pertes.

  6. 110 coeurs.
    plus de 27 x plus puissant que mon PC…
    encodage DVD d’une vidéo d’une heure –> 1 minutes ? 30 sec ?
    rendu du montage de l’éclipse 18 h… –> un peu plus de 30 minutes !!!
    le nombre de plugins simultanés dans Cubase….
    wow… calcul en temps réel par émulation directe de tous les composants des circuits de l’onde Martenot….
    calcul en temps réel de matériaux, genre tu modélises en 3D ta caisse de résonance, avec les cordes tendues, le matériau, et le son en direct, latence : 3 ms…
    ( je rêve tout haut … )

    Merci pour les commentaires ci dessus c’est super intéressant, je viens d’en apprendre qqchose de bien !

  7. Je n’imagine même pas la taille de la carte mère pour pouvoir installer ce processeur.
    Le truc à l’air de faire 40cm de diamètre.

  8. Cybersurfer dit :
    “vous n’avez manifestement pas entendu parler de Kalray, qui est pourtant une société francaise.
    leur produit est un processeur à 256 coeurs gravé en 28nm

    http://www.kalray.eu/products/mppa-manycore/mppa-256/

    Boh ça t’étonnes ? Si les produits franco-français intéressaient le monde, on le saurait… on aurait une bien meilleure balance commerciale et moins de chomage… Et disons que… les vrais français en france, ou les vrais pro-français combien sont-ils ? Qu’es-ce que être français aujourd’hui, à l’heure de la grande Diaspora(au sens large) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *