La Californie donne la possibilité aux mineurs d’effacer leur passé en ligne

Business

Par Pierre le

Cette nuit, Jerry Brown, le gouverneur de Californie, a promulgué une nouvelle loi que beaucoup réclament depuis des années : le droit à l’oubli sur internet. Celle-ci ne concerne que les mineurs et est assez limitée. Mais c’est un premier pas pour les défenseurs des libertés numériques.

Los_Angeles,_CA_from_the_air

Dès le premier janvier 2015, toute personne de moins de 18 ans pourra demander à n’importe quel site de supprimer ses données personnelles et rien ne pourra les en empêcher. Ainsi, un adolescent ayant un peu trop exposé sa vie sur internet pourra repartir de zéro avant d’entrer dans l’âge adulte. Mais cette loi est nouvelle et est encore perfectible.

Ainsi, seules les données personnelles et identifiables de l’enfant pourront être effacées. Si l’adolescent souhaite effacer des messages ou des commentaires postés anonymement, cela lui sera impossible. De même, il sera impossible de demander le retrait de contenus mis en ligne par un tiers. Ainsi, sur Facebook par exemple, il sera impossible pour un ado A de demander la suppression d’une photo de lui postée par un ado B.

Mais c’est déjà un premier pas pour le droit à l’oubli numérique. Quand on est jeune, on fait des erreurs. On poste des vidéos de soi sur YouTube que l’on regrettera plus tard, on met des photos embarrassantes sur Facebook… Arrivé à l’âge adulte, c’est compliqué de les retrouver et de les effacer manuellement.

Cette future loi est une première aux États-Unis et a été appuyée par Eric Schmidt de Google, lui aussi partisan du droit à l’oubli sur internet.

Source: Source