Achat de Snapchat par Facebook : les raisons du refus

Business

Par Pierre le

Il y a quelque temps, le Wall Street Journal nous informait que la start-up derrière l’application Snapchat avait refusé une offre de rachat de 3 milliards de dollars de la part de Facebook. Aujourd’hui, Evan Spiegel, le patron de Snapchat, explique ses raisons d’un tel refus.

Ghost-002

C’est dans les colonnes du magazine Forbes que nous en apprenons un peu plus. Evan Spiegel aurait en effet refusé ces 3 milliards pour une bonne raison. Selon lui, négocier une vente serait bénéfique, surtout pour 3 milliards. Mais cette vente n’aurait été qu’un bénéfice à court terme, alors que Spiegel voit beaucoup plus loin. Pour lui, peu de personnes arrivent à bâtir une société comme la sienne et il faut donc profiter de ce succès.

Il faut tout de même noter qu’Evan Spiegel conteste l’article publié par Forbes. En effet, l’article le décrit comme un homme arrogant qui dispose d’un ego surdimensionné. De même, Forbes écrit que Spiegel a baladé Zuckerberg avant de refuser l’offre. Mais le PDG de Snapchat conteste tout cela sur Twitter.

Pour le prouver, Spiegel va même jusqu’à publier un screenshot de ses échanges mails avec le patron de Facebook. Des échanges cordiaux qui traduisent une bonne ambiance, contrairement à ce qui est raconté dans Forbes. Quoiqu’il en soit, Snapchat veut continuer à grandir, sans être sous l’aile d’une autre entreprise pour s’imposer dans le paysage hi-tech. Snapchat peut compter sur sa force principale : les jeunes, qui sont séduits par l’application.

Source: Source