UFC Que Choisir craint une augmentation des tarifs si un retour à trois opérateurs se confirme

Smartphone

Par Gregori Pujol le

Alors que Bouygues Telecom a fait une proposition à Vivendi pour le rachat de SFR, le groupe s’est également entendu avec Free pour le rachat de son réseau mobile en cas d’avis positif, l’UFC Que Choisir se pose des questions.

Dans le cas d’un retour à trois opérateurs de téléphonie mobile, l’association de consommateurs a bien peur que les prix augmentent « ce n’est pas une hypothèse farfelue c’est ce qu’ont connu les Autrichiens quand leur marché est passé de 4 à 3 opérateurs« , note Alain Bazot, président de l’UFC Que Choisir. La capacité d’absorption du réseau et la qualité de service sont également pointés du doigt puisque d’un seul coup, sur le seul réseau de SFR, vont se retrouver tous les clients SFR plus ceux de Bouygues Telecom ! Va t-il tenir le coup ? On rappellera également qu’en 2005, Orange, SFR et Bouygues Telecom avaient été épinglés par l’Autorité de la concurrence pour des pratiques d’entente sur les prix… Une chose qui pourrait bien se reproduire ?

François Carlier, délégué général de la CLCV, voit dans cette possible recomposition du secteur « une solution risquée, car avant il y avait trois opérateurs (…) ils ont été condamnés pour entente sur les prix, les prix étaient trop élevés. Et l’issue, cela a été une 4e licence qui a permis de faire baisser les prix ». « Si on revient à trois opérateurs, on risque d’avoir de l’entente, on risque d’avoir des prises de marge et une tarification trop élevée », a-t-il dit à BFMTV.

Qu’en pensez-vous ?

36872_operateur_img

Source: Source