Avant de partir, cette grand-mère s’évade une dernière fois grâce à l’Oculus Rift

Par Fabio le

Au delà de l’histoire dont on va parler, l’Oculus Rift montre qu’il peut devenir un outil intéressant dans bien d’autres domaines que celui du divertissement, dont le domaine de la santé.

OculusRiftSanté

Priscilla Firstenberg travaille comme artiste dans le jeu vidéo. Sa grand-mère, Roberta Firstenberg, est atteinte d’un cancer et ne peut plus se déplacer. Priscilla a donc l’idée de commander un kit de développement de l’Oculus Rift pour donner à sa grand-mère l’occasion de se promener à nouveau. Elle lui fait donc essayer Rift’s Tuscany, la démo technique classique de l’Oculus qui nous fait visiter une maison en Toscane.

Après avoir recueilli une liste de ses lieux préférés, Priscilla a ensuite mis sa grand-mère devant la version Street View de l’Oculus, tout en s’affairant en parallèle à développer un projet plus ambitieux : une expérience de réalité virtuelle spécialement pensée pour Roberta, où elle pourrait se promener dans un cadre bucolique. Malheureusement, le développement de la maladie de Roberta n’a pas pu permettre à Priscilla de terminer le projet, annulé peu après.

On le disait en introduction, cette histoire met en exergue une des nombreuses autres utilités que pourraient avoir l’Oculus Rift, en plus du divertissement ; on imagine très bien l’intérêt que les domaines de la santé (rééducations, thérapies pour des phobies, etc.) ou de l’éducation pourraient trouver dans le casque de réalité virtuelle.

Source: Source