Du plastique capable de « cicatriser » ?

Général

Par Auré le

Une équipe de chercheurs de l’Illinois aurait développé un polymère permettant au plastique de se régénérer après avoir été endommagé. Imitant la façon dont la plupart des êtres vivants cicatrisent grâce à la coagulation du sang sur la chair esquintée, cette nouvelle matière possèderait deux composants capables de gélifier en un instant pour combler la surface abîmée.

Une technologie d’autoguérison qui pourrait s’appliquer aux pare-chocs de nos véhicules, aux tuyauteries souterraines, aux vaisseaux spatiaux et pourquoi pas un jour à l’ensemble de nos produits du quotidien. L’équipe de scientifiques en charge du projet pense également que leur découverte permettra d’étendre le cycle de vie de nombreux produits en ralentissant les effets de la décomposition naturelle des matières plastiques en raison de leur âge.

Bien qu’un tel processus ne soit pas nouveau (puisqu’un métal développé durant la Seconde Guerre Mondiale et appliqué à certains tanks était capable de faire de même en réparant de lui-même les impacts de balles), ce n’est que depuis quelques années que l’on essaye d’obtenir des performances similaires sur les matières plastiques.

« Notre procédé vasculaire permet de libérer un grand nombre d’agents cicatrisants permettant en retour de restaurer de grandes zones endommagées», précise Nancy Sottos, chercheur à l’Université de l’Illinois. Ainsi, lors d’un impact, les composants sont libérés pour combler les espaces brisés, « tant qu’ils sont séparés, les deux liquides s’écoulent librement, mais mélangés, ceux-ci sont en mesure de former un gel polymère capable de se solidifier ».

Pour voir les deux composants réparer une surface endommagée, nous vous invitons à consulter la présentation (en anglais) ci-dessous.

plastic-regenerate


source 2

Source: Source