[Ouf !] L’armée américaine a un plan anti-zombies

Buzz

Par Pierre le

Si les zombies attaquent, nous sommes mal ? Pas vraiment. L’armée américaine saura comment les contrer. En effet, dans les documents non classés du Pentagone, il en existe un datant de 2011 nommé CONOP8888. Un document qui explique concrètement quelle stratégie adopter en cas d’attaque de morts-vivants. C’est tout sauf une blague et c’est beaucoup plus subtil qu’il n’y paraît…

tumblr_m1yqz7WdbL1rsj1bjo1_500

Dévoilé par Foreign Policy, ce plan explique la stratégie militaire qu’il faudra adopter afin de sauver les citoyens encore sains en cas d’attaque de morts vivants. De même, les auteurs ont bien précisé qu’il ne s’agissait pas d’une blague en préambule, afin d’éviter tout malentendu. Oui, cette stratégie existe bel et bien et a été conçue par des gradés très sérieux.

Si un scénario à la World War Z se produit, l’armée a prévu tout un tas de stratégies. Et ces stratégies concernent tout un tas de zombies. Cela va des traditionnels mangeurs de chair aux zombies végétariens, en passant par les morts-vivants vaudou ou zombies de l’espace (!). Le document décrit la marche à suivre pour sécuriser les citoyens et survivre en territoire hostile. Le déploiement des troupes est également expliqué, comme l’arsenal qu’il faudrait utiliser ou la stratégie à adopter pour réduire la menace à un endroit précis.

Le Pentagone craint-il réellement une invasion prochaine de zombies ? Eh bien, pas vraiment. Comme nous vous le disions, ce plan est beaucoup plus subtil qu’il n’y parait. En effet, il peut s’adapter à n’importe quelle menace de ce type. Les auteurs ont simplement pris la décision de prendre un ennemi imaginaire pour ce plan. Un ennemi qui symbolise une menace imprévisible. Le but est également de former les stratèges à n’importe quelle menace, qu’elle soit crédible ou non.

Les auteurs ont en effet confié à Foreing Policy qu’il est plus sage de faire un plan contre les zombies qu’élaborer un plan nommant directement un autre pays, comme la Tunisie ou le Nigéria. Ainsi, en cas de vol, personne n’est froissé, personne n’y croit et surtout personne ne connait le plan des Américains contre tel ou tel pays.

N’empêche, ils feront moins les malins si cela arrive un jour…

Source: Source