La SVoD et la VoD décollent un peu

Série

Par Gregori Pujol le

Selon une dernière étude de Médiamétrie, Sept internautes sur 10 connaissent la SVOD (services de vidéo à la demande par abonnement ou pass payant) contre 59 % l’an dernier. Et si 5% d’entre eux l’ont déjà pratiquée, on compte aujourd’hui 2,5% d’abonnés soit 1,5 point de plus qu’en 2013.

05789690-photo-netflix


L’arrivée de Netflix sur le marché français, les réponses commerciales des plateformes concurrentes et les offres d’essai gratuites ne sont pas étrangères à ce dynamisme. Effet de curiosité, campagnes de communication intensives et offres attractives ont converti de nouveaux internautes. Ces derniers sont motivés par la possibilité d’une consommation vidéo illimitée, légale, sur tous les écrans, à des tarifs compétitifs.

Du côté de la VoD, d’une manière générale, 9 internautes sur 10 savent que l’on peut regarder des vidéos à la demande via un achat à l’acte ou par abonnement Plus de 30% l’ont déjà fait et
11% l’ont pratiqué au cours du dernier mois (5 points de plus en un an). Grâce à son confort de visionnage (qualité visuelle et sonore), le téléviseur est l’écran privilégié pour 85% des VOD-istes. Cependant, l’ordinateur et la tablette progressent de 6 points chacun par rapport à l’année dernière, la hausse des usages sur la tablette étant liée à la forte croissance de cet équipement en un an.

Les films, particulièrement les plus récents, les séries et les dessins animés sont les programmes les plus regardés via les services de vidéo à la demande. Dans 50% des cas, les internautes savent ce qu’ils viennent chercher sur leur plateforme de VOD. Ils utilisent d’ailleurs de plus en plus souvent les moteurs de recherche pour gagner du temps. Neuf internautes sur 10 sont satisfaits de leurs services de VOD même si les acteurs du secteur doivent faire face à la concurrence de l’offre de contenus vidéos gratuits : TV en direct ou de rattrapage, streaming vidéo sur les plateformes comme YouTube et Dailymotion ou encore téléchargement/streaming illégal.