[BiTS] Fanfiction, le nouvel eldorado ?

culture geek

Par Elodie le

Cela n’aura échappé à personne, Fifty shades of Grey sort aujourd’hui en France et le 14 février aux États-Unis. Saviez-vous qu’à l’origine cette œuvre est une fan fiction de Twilight ? Ceci expliquant peut-être cela.

fanfiction_bits

Le livre a émoustillé les ménagères, le film suscite l’envie depuis l’annonce de sa production, les teaser et photos distillés de-ci de-là se chargeant de faire le reste, la montée d’excitation devant s’achever en une apothéose cinématographique. Ou pas, l’avenir nous le dira.

Peu savent que 50 nuances de Grey (et non de Gris, Mr se nomme Grey et non Gris, même si Grey en anglais se dit Gris en français, par respect, nous ne nommons pas Mr White de Breaking Bad, Mr Blanc, et bien là, c’est pareil. Bref, passons) est un fanfiction de… Twilight, Master of the Universe, publiée sur Fanfiction.net sous le pseudo de Snowqueens Icedragon.

Brièvement, une fanfiction est un livre reprenant l’univers d’un roman, mais arrangé à la sauce de l’auteur. Si la fin ne lui a pas plu, ou s’il se voit bien pousser plus en avant l’histoire ou le caractère d’un personnage, etc., le fan crée sa propre fiction.

Ici, l’univers de 50 shades of Grey parait bien loin de la bluette Twilight, les morsures peut-être… et encore. Et pourtant, à l’origine, E. L. James (en réalité Erika Leonard Mitchell), son auteur, avait repris les personnages principaux de Twilight, Edward Cullen et Bella Swan, pour les transposer dans l’univers BDSM de 50 shades.

fanfiction_50shadesofgrey

Quelques avertissements plus tard, une publication sur son propre site et un succès toujours plus grandissant, E.L. James décide de réécrire Master of the Universe et d’en faire une histoire à part entière, détachée de l’univers de Twilight afin d’envisager sa publication en livre (droits d’auteur obligent). En 2012, Universal Pictures rachète les droits pour 5 millions de dollars afin d’en faire une adaptation cinématographique. Jackpot.

Autre auteur qui a eu du nez, Anna Todd. Sa fanfict à l’eau de rose, After, diffusée sur la plateforme communautaire Wattpad, a déjà été téléchargée 1 milliard de fois (295 épisodes et 10 millions de lecteurs). Ici, son inspiration c’est Harry Styles, le chanteur méché et post ado de One Direction, rebaptisé Hardin pour l’occasion, bad boy alcoolique et tatoué qui va pimenter la vie d’une version idéalisée de l’auteur.

Depuis, Anna Todd est devenue un véritable phénomène, ce que son livre, sorti il y a peu, tiré à 180 000 exemplaires et traduit en 26 langues, promet également de devenir.

« Et si la fanfiction n’était pas tant un genre littéraire qu’un outil de socialisation déculpabilisant ? », c’est la question que se pose cette semaine le magazine BiTS d’Arte dans son nouvel épisode, que l’on vous encourage vivement à visionner.