Être enterré vivant sans être enterré, c’est maintenant possible avec Taphobos (et un Oculus Rift)

Par Fabio le

Si le dispositif est un peu lourd à mettre en place dans son studio de 20m2 (pour aller bien, il faudrait un cercueil), l’idée reste géniale. Pour être plus précis, deux micro seront nécessaires à la bonne marche de l’appareil car Taphobos se joue (façon de parler) à deux. Quand le premier joueur se couchera dans le […]

Si le dispositif est un peu lourd à mettre en place dans son studio de 20m2 (pour aller bien, il faudrait un cercueil), l’idée reste géniale.

buried

Pour être plus précis, deux micro seront nécessaires à la bonne marche de l’appareil car Taphobos se joue (façon de parler) à deux. Quand le premier joueur se couchera dans le cercueil, casqué, le second s’assiéra devant un PC face à un jeu en vue subjective. Vous devinez peut-être déjà concept : le premier joueur devra conduire le second jusqu’à lui avant que ses réserves d’oxygène se soient volatilisées. Rien que d’en parler, j’ai la chair de poule.

L’équipe qui a mis en place le dispositif a déjà présenté son expérience au public lors de la GameCity 9, en novembre dernier, et compte terroriser à nouveau la population mi-mars lors des EGX Rezzed.

Si vous ne pouvez pas être présent, vous pouvez toujours regarder le Buried de Rodrigo Cortés, ça fait déjà son petit effet.

Le site officiel de Taphobos

slide4-720x400

Via Corentin Lamy

stopwatch 8 min.