Un Top 5 des sites X sauvegardés par les utilisateurs et la meilleure façon de les cacher

Buzz

Par Gregori Pujol le

Openoox.com, un site d’organisation de ses favoris, lève le voile sur une utilisation insolite des outils web, bien maîtrisée par les personnes qui ont un penchant pour les sites pornographiques. Le service nous livre une petite étude sur les habitudes de ses utilisateurs qui utilisent étrangement Openoox pour sauvegarder leurs sites érotiques favoris dans des dossiers aux noms variés et détournés.

B_-EreaWMAAiExv


Peu d’utilisateurs assument leur surf en identifiant clairement ce que contiennent leurs dossiers de favoris. Mais plus de 75% ne prennent pas de risques, et donnent des noms assez spéciaux à leurs dossiers thématiques contenant leurs sites pornographiques. Le nom utilisé pour ces dossiers en dit long sur leurs utilisateurs, et permet de dresser plusieurs portraits assez croustillants :

– Les menteurs : si par mégarde vous ouvrez ces dossiers, vous aurez clairement un contenu différent de ce que vous recherchiez. Ainsi, ces utilisateurs détournent l’attention en utilisant des noms qui n’ont strictement rien à voir avec le contenu de ces sites. Exemples : « podcast », « casino », « immobilier », « Design/archi », »Actualités », « Pause-café », « cadeaux », « Jouet », etc.

– Les responsables : certains utilisateurs assument pleinement leur goût pour les sites érotiques. Leurs noms de dossiers sont pour le moins explicites.
Exemples : « xXx », « fille », « porn », « cochon », « Sexe », « VideoX », « Private », « Cul », « Charme », « Girls », etc.

– Les rêveurs : sans vraiment revendiquer ni mentir de façon éhontée, certains utilisateurs déforment un peu la réalité et trouvent des dénominations plus floues et imagées, voire poétiques.
Exemples : « Special daddy », »Miam », « Voyage & Bien-être », « Bonheur », « Divertissement », etc.

– Les geeks : pour ces personnes, « sexe » rime avec « outil ». Tout comme les autres, leurs dossiers d’archivage n’ont que peu de rapport avec leurs contenus, mais dénotent des personnalités très orientées sur les nouvelles technologies. Exemples : « Geek », « Outils », « Utile », « Mics », « multiservices », etc.

De plus, on notera que les ordinateurs sont largement utilisés par les amateurs de sites érotiques. Plus de 96,64% utilisent les PC plutôt que les tablettes (1,9%) ou le mobile (1,46%). En ce qui concerne le choix du navigateur, la palme revient sans équivoque à Google Chrome, avec plus de 48% d’utilisateurs, loin devant Firefox (34%) et Safari (9%). Loin des clichés, parmi les amateurs de sites érotiques, il y a autant d’hommes (54%) que de femmes (45%). En revanche, il est intéressant de noter que les internautes coquins sont également plus intéressés par les sites sportifs que les autres (presque 9%). En deuxième position arrive l’informatique (3,94%), puis la gastronomie (2,96%) à la troisième place.

Enfin, toujours selon Openoox, voici le Top 5 des sites X sauvegardés par ses utilisateurs :
-N°1 : PornHub
-N°2 : Pornoxo
-N°3 : Youporn
-N°4 : xHamster
-N°5 : Beeg