Les dernières cabines téléphoniques françaises mourront en 2017

Ville de Geeks

Par Pierre le

Vestiges des temps anciens où le mobile n'existait pas ou en était encore qu'à ses balbutiements, les cabines téléphoniques font partie du paysage urbain. Si quelques...

Vestiges des temps anciens où le mobile n’existait pas ou en était encore qu’à ses balbutiements, les cabines téléphoniques font partie du paysage urbain. Si quelques exemplaires existent encore aujourd’hui, elles disparaîtront totalement en 2017.

CR Rüdiger Wölk
CR Rüdiger Wölk

En effet, le Sénat vient d’adopter l’un des amendements de la loi Macron. Un amendement qui abroge l’article L35-1 du Code des postes et communications électronique. Cet article obligeait alors Orange (France Telecom) à entretenir et garantir un réseau de cabines. Aujourd’hui, il en existe encore 40 000. Elles génèrent encore 12 millions d’euro par an mais leur coût d’entretien s’élève à 13,6 millions d’euros, selon l’Arcep.

Des cabines qui vont disparaître dès 2017, Orange n’ayant alors plus d’obligation de garantir au moins une cabine par commune. Néanmoins, il restera des survivantes, puisque les cabines situées dans des zones peu couvertes par le réseau mobile auront le droit à un sursis. Les opérateurs seront dans l’obligation de faire un effort dans les zones blanches (soit 4 000 communes) afin de les couvrir en 2G et en 3G.

Le sénat a adopté l’amendement et le texte va repartir pour l’assemblée pour être promulguée.

C’est tout une époque qui va bientôt disparaître…

Source: Source