Grooveshark s’expose à de lourdes peines

Business

Par henel le

Cela fait plus de cinq ans que Grooveshark et Universal Music sont en procédure judiciaire. Se donnant coups sur coups, il se pourrait bien que le...

Cela fait plus de cinq ans que Grooveshark et Universal Music sont en procédure judiciaire. Se donnant coups sur coups, il se pourrait bien que le service de streaming ne puisse pas arrêter la dernière attaque du groupe

up

Universal Music reproche depuis le début au site de streaming musical “une violation des droits d’auteurs”. En effet, les musiques sur le site peuvent avoir été uploadées par les utilisateurs mais parfois mises en ligne grâce à des accords passés avec des majors.

En septembre 2014, le tribunal de New York a estimé que Grooveshark était responsable de violation de droit. Par la suite, ce même tribunal l’a reconnu coupable pour contrefaçon. Il s’était défendu d’être un simple hébergeur retirant les titres litigieux sur demande des ayants droits.

Le site de streaming s’expose donc à de lourdes demandes de dommages et intérêts. Grooveshark peut se voir réclamer 736 millions de dollars de dommages et intérêts. Le problème concerne 4097 musiques, dont 1944 mis en ligne par ses propres employés.

Malgré la récente mise à jour du site, rien ne va plus chez Grooveshark et il se pourrait bien que l’aventure s’arrête pour le site. Lui qui est apparu au moment où se lançaient les mastodontes Deezer et Spotify et était le seul à proposer du streaming de musique gratuitement.

tf

Source: Source