Drones : meilleurs et pires ennemis des lieux touristiques

Gadget

Par henel le

images

Lemonde.fr recense un problème évoqué par deux associations touristiques regroupant des croisiéristes exerçant dans l’Arctique et l’Antarctique, l’IAATO (International Association of Antarctic Tour Operators) et l’AECO (Association of cruise operators). Elles sont contre l’utilisation par les touristes de drones, la raison qu’elles évoquent est simple :

« Les touristes qui découvrent les paysages vierges de l’Arctique profitent d’une expérience unique en terme de découverte de la nature et de la vie sauvage qui ne peut s’apprécier qu’en se tenant en retrait et en silence. Nous trouvons que certaines de ces valeurs peuvent être mises à mal si l’utilisation de drones est autorisée à se développer dans l’Arctique »

En effet, ces endroits sont presque dépourvus d’activités humaines et ils pourraient être détériorés au cours d’un vol (pollution, dégât, etc.) et importuner les animaux qui y vivent. Cependant, les deux associations ne se révoltent pas contre tous les drones, mais uniquement ceux des touristes. Les drones dits professionnels doivent respecter certaines règles et surtout, permettent des prises de vues à couper le souffle afin de faire venir les touristes. Cette volonté a fait surface après les récentes interdictions des drones dans les parcs naturels aux USA.

Une initiative qui sera étendue à d’autres lieux touristiques ?

Source: Source