[League of Legends] Riot tente une nouvelle approche pour remettre les « rageux » sur le droit chemin

Par Fabio le

On aime bien l’énergie que met Riot Games au service de « l’éducation des rageux » pour faire que chaque partie de League of Legends soit un moment de joie et de bonne humeur. Mais le Dieu de Valoran sait qu’il y a du boulot !

kayle_0_base_4

Riot Games a multiplié les initiatives pour limiter les comportements toxiques : la mise en place d’un tribunal en intégrant les joueurs dans le protocole (ce qui est plutôt malin), une amélioration des menus (en pouvant donner une couleur sur les comportements des autres joueurs après chaque partie), ou encore avec la mise en ligne de clips nous démontrant qu’un comportement toxique dans une équipe fait chuter son pourcentage de victoires.

Personnellement, je pense que la cause est vaine, parce que la communauté des joueurs de MOBA est la plus rageuse de toutes les communautés.

Mais on apprécie l’effort. Aujourd’hui, Riot Games annonce une évolution de son système de report avec ce qu’il appelle le « système de retours instantanés en test ». Avec ce nouveau système, Riot Games entend lutter plus efficacement contre le harcèlement verbal. En gros, le cas d’un joueur reporté sera traité très rapidement, et si celui-ci est reconnu coupable de paroles injurieuses, il sera immédiatement sanctionné d’un bannissement de deux semaines (ou même d’un bannissement définitif).

Et pourquoi pas ? La présente évolution peut être efficace si le développeur arrive à traiter un gros volume de dossiers en peu de temps. Le temps nous le dira, on sait que Riot Games aime bien communiquer sur ce qui marche.

Sinon, le développeur californien pourra toujours faire comme Nintendo et retirer le chat vocal (avec le chat à l’écrit, ici). Les parties seraient plus calmes (même si un joueur pourra toujours faire n’importe quoi et saboter son équipe). Mais également beaucoup plus laborieuses, stratégiquement.

Les détails du système de retours instantanés en test sur le site officiel

stopwatch 2 min.