La taxe d’Apple de 30 % sur son Store pourrait baisser

Android

Par henel le

Apple-sign-logo110712125041

Jusqu’à aujourd’hui, Apple impose une taxe sur les applications payantes de son App Store: sur l’achat d’une application, 30 % de son prix revient à la pomme. Il se pourrait bien que cet impôt soit revu à la baisse.

D’après le Finnancial Times, Apple souhaite baisser sa redevance, actuellement de 30 %, sur les abonnements musicaux, vidéos et sur les nouvelles applications.

Une bonne nouvelle pour les utilisateurs de la pomme, car cette commission se répercute sur eux. Prenons les exemples de Deezer, Spotify et Tidal: s’abonner à ses services pour leurs versions “web” coute presque 10 euros. Or, leurs abonnements premium sont à 12,99 euros sur l’App Store (les applications proposent différentes formules, certes, mais toutes en ont une à ce tarif).

Cette différence de prix s’explique en partie par la taxe d’Apple. Il est donc compréhensible que les développeurs augmentent leurs tarifs afin d’obtenir la même rémunération que s’ils n’avaient pas d’obstacles. C’est sur ce point qu’Apple peut faire la différence avec ses autres concurrents: tous imposent une rétribution à peu près équivalente.

Un argument de poids pour attirer de nouvelles applications, mais aussi pour appliquer un poids sur ses concurrents. Il va donc de soit que la firme de Cupertino choisira avec délicatesse à qui profitera cet avantage.

Peut-être aurons-nous de plus amples détails ce soir lors de la WWDC à propos de cette nouvelle “règle”, mais aussi à propos du service de streaming qu’Apple voulait lancer.

Source: Source