Pendant un an, ces scientifiques vont vivre isolés dans un analogue de base martienne !

Science

Par henel le

hiseas-binsted-k

À partir de la fin de ce mois d’août, 6 scientifiques vont passer un an isolé dans un analogue de base martienne sur un volcan, à Hawaii. Ils vivront comme dans un avant-poste sur Mars (ce qui implique qu’ils ne sortiront pas sans combinaison spatiale, n’auront droit qu’à quelques minutes de douche par semaine, n’auront pas de communication directe avec l’extérieur, mangeront de la nourriture réhydratée, etc.). La « base » fonctionnera à l’énergie solaire, les chercheurs seront quant à eux équipés de caméras, capteurs de mouvements et d’autres outils de mesures.

Cette mission (HI-SEAS IV), financée par la NASA, a pour objectif de développer des solutions aux problèmes techniques et psychologiques pouvant avoir lieu dans leurs futures missions sur Mars. Les membres de l’équipe seront donc sujets d’études, mais également investigateurs. Ils seront épiés par des chercheurs de l’Université d’Hawaï de Mãnoa, qui partageront par la suite leurs découvertes avec la NASA.

« Nous espérons que ce test nous aidera à mieux comprendre les rapports sociaux et les facteurs psychologiques qui interviennent lors de longue exploration dans l’espace (…) ». – Kim Binsted,l’un des principaux investisseurs du projet et professeur de l’université d’Hawaï de Mãnoa.

Record-setting space travel simulation underway from University of Hawai’i System on Vimeo.

Cyprien Verseux membres de l’équipe, travaillera sur ses projets de recherche actuels : développer des systèmes biologiques permettant de produire et recycler des ressources nécessaires à la survie sur Mars. Nous lui avons posé trois questions sur cette expérience :

– Avez-vous eu un entrainement spécifique ?

Oui, une semaine de leadership/survie dans le Wyoming par le National Outdoor Leadership School (NOLS), puis une formation aux différents systèmes utilisés dans l’habitat. Nous aurons aussi une semaine d’entraînement à Hawaii, du 22 au 28 août.

– Des informations sur l’expérience seront-elles publiées durant l’année ?

Oui, la mission est très médiatisée. Vous pouvez suivre l’expérience sur mon blog: http://walking-on-red-dust.com/ (j’espère commencer à y publier demain). Mes posts seront également traduits en français et publiés sur le site de La Recherche.

– Quid du climat extérieur ? Est-il pris en compte ou c’est juste le fait de vivre dans la base qui est le sujet de l’expérience ?

Nous serons à plus de 2 km d’altitude, sur le volcan Mauna Loa, donc le temps sera froid et pluvieux, et la pression atmosphérique relativement basse. Pas autant que sur Mars, bien sûr. Mais on n’y sera jamais exposé directement, puisqu’on ne sortira pas sans combinaison spatiale. L’environnement ressemble à Mars : la composition des roches est proche du régolithe martien, et il y a très peu de végétation. Et l’endroit est désert.

Source: Source