Il bricole une horloge, l’apporte à l’école et se fait embarquer par la police… avant d’être invité à la Maison Blanche

Business

Par henel le

ahmed-840x420

L’histoire se déroule aux États-Unis, dans l’école Irving MacArthur au Texas. Ahmed Mohamed, un élève de 14 ans, a une bonne intention en tête. Celle de présenter à ses camarades de classe et à ses professeurs une de ses créations, une horloge. Sauf que dans cet État, le fait de ramener un tel objet, conçu de manière artisanale, n’est pas très bien vu et génère des tensions.

La plupart des enseignants ont été effrayés par son horloge (son professeur de technologie l’avait d’ailleurs déconseillé de la montrer à ses collègues), appelant immédiatement la police à la rescousse. Le jeune homme a été arrêté et remis à ses parents. Mais avant cela, il n’a pas échappé au prélèvement d’empreintes et à la visite au centre de détention pour mineurs (sans oublier les menottes). Par ailleurs, il n’est pas autorisé à retourner dans son établissement scolaire. Cependant, la charge à son encontre pour avoir créé une « fausse bombe » a été levée.

La nouvelle a été colportée par de nombreux médias et à sa sortie, de nombreuses compagnies se sont précipitées pour l’inviter chez eux, afin de l’encourager à continuer de bricoler des inventions comme Mark Zuckerberg, Barack Obama et Google.

Screen-Shot-2015-09-16-at-1.56.35-PM

Screen-Shot-2015-09-16-at-12.53.25-PM

Screen-Shot-2015-09-16-at-2.02.00-PM

Pour autant, l’affaire semble loin d’être terminée. « Parce que mon fils s’appelle Mohamed et qu’il y a eu le 11 septembre, je pense que mon fils a été victime de préjugés » a déclaré le père du jeune homme au Dallas Morning News. Alia Salem, membre du conseil sur les relations Islam-Etats-Unis du nord du Texas compte lancer une enquête suite à ce problème.

Sur Twitter, vous pouvez suivre la suite du récit avec le #IstandWithAhmed ou via le compte @IStandWithAhmed.

Sinon, Ahmed, tu peux également venir présenter ton horloge à la rédac du JDG. Tu es le bienvenu 😉

Source: Source