BlackBerry pourrait arrêter les smartphones

Smartphone

Par Olivier le

La branche hardware de BlackBerry a intérêt à être rentable d’ici l’année prochaine, car sinon… John Chen, le PDG du constructeur, a déclaré lors d’une conférence Code/Mobile que l’activité matérielle de l’entreprise pourrait tout aussi bien disparaître.

L’objectif de John Chen : vendre au moins 5 millions de smartphones chaque année. Même si l’ambition est modeste, elle semble désormais hors de portée pour le constructeur qui a écoulé 800.000 unités lors du dernier trimestre. Le BlackBerry Priv, premier mobile sous Android du fabricant, est censé redonner un peu de tonus au compte en banque de l’entreprise.

Et si jamais le Priv n’est pas à la hauteur de cette attente — modeste, avouons-le —, alors BlackBerry arrêtera là les frais et se concentrera sur les solutions de sécurité et les logiciels pour les autres plateformes. Quant à BB10, le propre système d’exploitation du constructeur, s’il y a des besoins en termes de matériels, BlackBerry les comblera mais sans faire trop de zèle.

Source: Source

8 réponses à “BlackBerry pourrait arrêter les smartphones”

  1. j’espere que non , enfin restera tjs les machines sous windows phone

    je laisse les autres jouets pour mon fils de 9 ans

  2. Il est sérieux ?
    Hormis les personnes qui suivent l’actualité “geek”, personne ne connaît l’existence des smartphones Blackberry. L’entreprise ne fait aucune campagne de pub pour ses propres tél (je suis un possesseur d’un z10 et d’un q10 que j’adore) et il croit qu’avec un smartphone, sous Android, il va vendre 5 000 000 m.

    Franchement, je suis dégoûté. BB10 est une excellente alternative à iOs, Android et Windows Phone. À le lire, on a l’impression qu’il ne croit même pas en ses propres produits.

    Je sais même pas quoi acheter après mon Q10 ?

    • J’ai eu un Z10 à son lancement puis un Passport depuis un an.
      C’est le meilleur OS de tous, et j’en ai essayé pas mal mais desservi par le manque d’apps au départ et la stratégie, communication et le marketing incohérents de BlackBerry.
      Pas de plan de communication, pas de téléphones BB en boutiques opérateurs, des prix toujours élevés même 1 an après…!
      Je vais recevoir mon nouveau Passport (silver) aujourd’hui et je ne vois pas ce que je pourrais prendre ensuite si BlackBerry disparaissait tellement les autres me semblent loin du compte.

      Je précise tout de suite que ce n’est que mon avis et comme tel, il est subjectif et peut donc être différent du vôtre.
      Je pense néanmoins que pour la diversité, BlackBerry ne doit pas disparaître.

      Le Priv, si bon qu’il soit, sera vendu entre 600 et 800€ sans marketing ni comm’ pour l’épauler et du coup les 5 millions d’unités ne pourront décemment pas être atteints…

  3. Je ne pense pas que John CHEN à voulu dire ça. Il a redit que si la branche mobile n’était pas rentable qu’il arrêterait et que vu qu’il continue d’en vendre c’est que cela est rentable. Ensuite il a donné l’objectif de 5 millions. Ce qui est faisable vue que le dernier trimestre 800000 (multiplié par 4 trimestre cela fait 3M2) le PRIV étant sur Android et que la presse en parle cela est largement faisable. Je constate que souvent la presse spécialisée descend volontairement et involontairement BlackBerry il est vrai que niveau marketing il y’a un beug mais Cessez de relayer ce genre de bêtises des autres presses c’est étonnant venant de JDG qui est reconnu comme sérieux.

  4. Déjà, l’application blackberry est mafieuse voir scandaleuse, pas de messenger pour facebook pas de snapchat, (je suis sous q10), ils ont mit un sacré bout de temps avant de comprendre qu’il fallait le mettre sous android.
    Et au lieu de faire un clavier physique unique, que font il? un slide, mais bordel de merde, laissez moi dirigez l’entreprise je ferai mieux que ce type.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *