Des milliers de joueurs essayent en vain de résoudre une énigme dans The Binding of Isaac: Afterbirth

Par Corentin le

[IL Y A ÉVIDEMMENT QUELQUES SPOILERS. VOUS ÊTES PRÉVENUS.]

L’extension Afterbirth de The Biding of Isaac Rebirth, sortie il y a 4 jours, est en train de susciter tous les fantasmes au sein de la communauté autour du jeu. Interprétation de signes dans le jeu, débats sur les sub-Reddit, tweets d’Edmund McMillen, le créateur du titre, qui répond aux joueurs de manière ésotérique, tout est fait pour faire monter une sauce complotiste déjà bien relevée.

L’événement déclencheur de toute cette affaire a eu lieu peu de temps après la sortie de Rebirth. 109 heures après, pour être précis. C’est à ce moment-là que des dataminers, ces personnes qui fouillent dans le code du jeu pour trouver avant tout le monde des informations, ont révélé sur les réseaux sociaux l’existence d’un personnage jouable, The Lost, extrêmement difficile à débloquer puisque demandant des conditions extrêmement précises.

Edmund McMillen a plutôt mal réagi à cette révélation, lui qui espérait que les joueurs découvrent petit à petit les indices, se concertent et élaborent des théories ensemble. Lors d’une interview, il y a un an, Tyrone Rodriguez, fondateur de Nicalis, le studio responsable de Rebirth, a même comparé les dataminers à des gens qui « ont avalé en une seule bouchée un steak à 100 $ ». Les deux développeurs avaient déjà Afterbirth en tête et Tyrone expliquait alors qu’il avait une idée pour empêcher que les révélations se fassent trop vite cette fois-ci.

« Je vais lancer un défi aux dataminers pour l’extension, parce que j’ai quelque chose dont je n’ai même pas encore parlé à Ed qui devrait leur permettre de miner que dalle. Ça prendra au moins trois jours cette fois-ci ! »

À la sortie d’Afterbirth, il n’aura pas fallu très longtemps à la communauté pour se rendre compte que du contenu teasé par McMillen sur son Tumblr manque à l’appel. Le chiffre 109 réapparaît également de manière étrange dans le jeu. En effet, un des modes de jeu qui a été ajouté, le mode Greed, permet, une fois le boss de fin vaincu, Ultra Greed, de déposer l’argent qu’il reste au joueur dans une boîte.

Cette boîte permet de débloquer des récompenses régulièrement, au fur et à mesure que le joueur parvient à y mettre de l’argent. Or, le compteur de cette boîte se bloque à 109 avant d’exploser, sans autre effet. Devant les interrogations des joueurs, McMillen se gausse.

Hier, Edmund McMillen a annoncé sur Twitter une mise à jour du jeu. Elle permettrait de résoudre certains bugs et ajouterait du contenu. La communauté en est convaincue : McMillen va ouvrir la possibilité d’avancer dans la quête de découverte de tous les secrets du jeu. McMillen a dit que cette mise à jour aurait lieu en cours de semaine, mais les plus fins théoriciens de Reddit prédisent déjà qu’elle arrivera 109 heures après la sortie de l’extension, soit le 3 novembre à 23 heures, heure de Los Angeles. Pour nous autres Français, ça donnerait donc le 4 novembre à 8 heures.

Et il s’agirait là de la méthode qu’a trouvée Tyrone pour empêcher les dataminers d’agir : le contenu ne se téléchargerait sur le jeu que lorsque certaines conditions ont été respectées. Le contenu recherché ne serait ainsi visible par les hackers qu’au moment où ils l’auront bel et bien débloqué de manière normale.

La communauté s’est ainsi organisée autour de plusieurs activités. Certaines personnes tiennent un fil régulier et mis à jour des événements liés au jeu, que ça soit les découvertes les plus tirées par les cheveux des joueurs ou les indices cryptiques de McMillen sur Twitter.

D’autres, enfin, font une liste des choses qu’il reste à tester pour voir si cela ne débloquerait pas les secrets les plus enfouis du jeu. Chacun espère ainsi devenir le premier “Real Platinium God” sur Afterbirth, le titre octroyé à quiconque débloque tous les secrets dans The Binding of Isaac.

Un méta-jeu qui risque de prendre un peu de temps si vous voulez mon avis. Toutefois, il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir du collectif. Quelque chose me dit que tous les secrets d’Afterbirth seront dévoilés plut tôt que ne le pensent McMillen et Tyrone. Je parie que si le steak n’est pas mangé en une bouchée, il le sera en trois ou quatre, tout au plus. Enfin, pour ça, encore faudrait il qu’il y ait vraiment un steak à manger.