Michael Gaydos, co-créateur de Jessica Jones : « Je n’aurais jamais imaginé voir un jour une série Jessica Jones. »

Cinéma

Par Pierre le

Jessica Jones est le personnage Marvel en vogue en ce moment. La détective New-Yorkaise et ancienne super-héroïne a le droit à sa propre série, qui sera diffusée sur Netflix. Un personnage qui n’est pourtant pas très ancien, comparé aux autres héros emblématiques de la Maison des Idées. Néanmoins, Jessica Jones a réussi à s’imposer dans l’univers Marvel avec sa série Alias, créée en 2000 par Brian Michael Bendis au scénario et Michael Gaydos au dessin. Nous avons eu la chance de rencontrer ce dernier lors de l’exposition L’art de Jessica Jones organisée à la galerie Arludik, sur l’île Saint Louis. Il nous parle de sa Jessica, ainsi que de la nouvelle série Netflix qui arrive le 20 novembre.

unnamed

Journal du Geek : Michael, pour ceux qui ne vous connaissent pas, qui êtes-vous ?

Michael Gaydos : Mon nom est Michael Gaydos, pour commencer. Je suis un artiste américain, dessinateur et co-créateur de Jessica Jones qui apparaît dans Alias, chez Marvel. J’ai travaillé sur Alias de 2000 à 2004 avec Brian M. Bendis. J’ai aussi travaillé chez DC, notamment sur le personnage de Manhunter.

Au départ, Marvel voulait que Jessica Jones soit Jessica Drew, alias Spider-Woman, pourquoi avoir créé un personnage original au lieu de reprendre les consignes de Marvel ?

Oui, au départ, nous devions faire une série sur Jessica Drew, soit Spider-Woman. Mais nous voulions créer quelque chose d’original. L’idée de base était de prendre un personnage féminin et d’en faire une détective privée. Brian Bendis voulait explorer la gamme Max et à ce moment, Jessica Drew était disponible chez Marvel. Donc nous avons commencé à bosser dessus, puis naturellement, nous avons créé un nouveau personnage, aussi appelé Jessica, mais Jones, cette fois. C’est Brian qui a eu l’idée. Il savait exactement ce qu’il voulait. Cependant, il ne pas donné d’indications précises sur le visuel du personnage. Je l’ai imaginé à partir des infos qu’il m’a donné et le résultat lui a plu. Brian est très doué pour écrire des personnages féminins. La seule chose qu’il voulait, c’était un truc inédit, un personnage fort et très réaliste. Après, les coloristes ont fait le reste du travail.

_SAM2845

Cet aspect réaliste, c’était le truc le plus important pour vous ?

Oui, c’était important d’ancrer ça dans le réel, de pas faire un truc de super héros. De faire un truc super différent à l’époque.

Et quand vous voyez l’évolution du personnage par la suite, son intégration dans les Avengers et dans les Young Avengers ?

Oh. Je ne suis pas vraiment l’histoire de Jessica Jones et de Marvel en général. J’adore le personnage tel qu’il était et je ne me suis pas vraiment intéressé à la suite. Elle est ce qu’elle est. C’est un personnage de l’univers Marvel et elle passe forcément entre les mains de beaucoup de personnes. Mais pour moi, l’héroïne qui est dans ces séries n’est pas vraiment Jessica.

Et quand vous dessinez Jessica Jones, c’est quoi l’élément le plus important, pour vous ? Ce qui la caractérise le plus ?

Le plus important pour moi, c’est qu’elle soit le plus expressive possible, par exemple les tous petits changements sur le visage. Des choses que le lecteur ne pourrait même pas voir, mais qui traduisent son humeur. De petits détails, comme ses yeux qui se plissent pour observer ce qui se passe autour d’elle ou sa petite moue sur son visage. C’est vraiment un truc que j’essaye de transmettre quand je dessine.

_SAM2826

Vous avez travaillé avec Marvel et Netflix sur le petit comics qui se déroule avant la série. Comment avez-vous abordé cette nouvelle Jessica, qui doit plus ressembler à l’actrice Krysten Ritters qu’à votre ancienne création ?

En réalité, elle est pas si nouvelle que ça. Netflix ne voulait pas qu’elle soit exactement Kristen Ritters, ce qui m’a donné un peu de liberté. Je me suis donc inspiré des deux pour créer une nouvelle Jessica Jones, qui adopte un peu les traits de Ritters, sans renier l’ancienne Jessica que j’affectionne tant. Et Netflix était assez content du résultat. J’ai juste réussi à réunir le meilleur des mondes.

Marvels-Jessica-Jones-1-Prequel-Comic-Cover

Et la série, d’ailleurs, vous l’avez vue ?

J’ai vu le premier épisode, c’était génial ! Bendis aussi a adoré ! Ils ont fait du super boulot chez Netflix. J’ai retrouvé l’ambiance du comics et son feeling. Tout est parfait. Lorsque j’ai vu Jessica apparaître à l’écran, c’était extraordinaire. Je n’ai qu’une hâte, voir le reste des épisodes. Je n’aurais jamais imaginé voir un jour une série Jessica Jones. C’est dingue ! Elle n’a que quinze ans et a déjà sa propre série. Brian et moi, nous sommes des parents très fiers !

Krysten Ritters, c’était un bon choix, selon vous ?

Oui, elle est fantastique. Elle a compris la personnalité de Jessica Jones. Et tous les acteurs sont bons. Ils sont restés fidèles aux personnages du comics, tout en y ajoutant leurs talents. Après tout, ce sont des acteur très doués.

Vous avez rencontré Krysten Ritters ?

Oui, je l’ai rencontré avant le tournage. Elle ne connaissait pas Jessica Jones avant d’avoir le rôle. Mais je ne l’ai pas conseillé. Elle a fait tout ce qu’il fallait. Elle a compris l’essence du personnage. Pour moi, c’était important qu’elle apporte également un peu de sa personnalité dans le personnage et qu’elle ne soit pas une copie exacte de ma Jessica. C’est ce que font tous les acteurs qui jouent des personnages de Marvel, après tout.

iBpJwS3

D’ailleurs, vous suivez un peu les films Marvel ?

Oh oui ! D’ailleurs, j’adore le fait que Jessica Jones soit dans le même univers que les films. J’adorerais voir Captain America débarquer dans le bureau de Jessica. Et j’adorerais la voir faire une apparition dans un film Avengers. Ce serait génial ! Mais pas la peine de me demander, je ne sais rien sur les plans de Marvel à ce niveau là.

Même pas si des cameos d’autres personnages sont prévus dans la série ?

Non, non, je ne sais rien. On sait déjà qu’il y aura Luke Cage. Mais je suis comme tout le monde, j’attends impatiemment de voir ça !

J’imagine qu’une petite séance de binge watching est prévue ?

Oh non, je déteste enchaîner les épisodes comme ça ! Mais je vous garantis que je vais déguster chaque seconde de la série.

Nous sommes dans la galerie Arludik, où vous exposez vos planches. Comment avez-vous travaillé à cette exposition ?

Ils sont venus me voir et j’ai sauté sur l’opportunité. Déjà, je ne suis jamais venu à Paris donc c’était l’occasion. Les dessinateurs sont tellement mieux considérés ici. Aux Etats-Unis, une telle chose n’arrive jamais. Vous savez comment est la publication américaine, vous devez créer 22 pages en un mois. Ici, les choses sont différentes. Nous sommes considérés comme des artistes. Les connaisseurs de comics viennent voir, comme les profanes, qui viennent juste apprécier les dessins exposés. Il y a beaucoup de boulot derrière un comics, et les américains ne le comprennent pas vraiment. Ici, c’est différent et je suis très fier de montrer ce que je sais faire. J’adorerais avoir plus de considération dans mon pays, en faisant un roman graphique, par exemple. Je dois juste trouver quelqu’un qui me paye pour faire ça (rires) ! Mais ça arrivera peut-être un jour.

_SAM2832

Tous ces dessins, ils viennent de chez vous ?

Oui, ce sont de vieilles planches, pour la plupart. J’en avais assez pour une exposition de ce type. Assez pour en montrer et en vendre. Quand je vois ces dessins aujourd’hui, je ne vois que les heures passées dessus, tout le travaill effectué, alors qu’ici, les gens sont intéressés par l’aspect artistique de la chose.

Parmi toutes ces dessins, ces planches, vous avez un préféré ? Un chef d’oeuvre ?

Oh, non ! Il n’y en a pas un seul qui ressort en particulier. Je vois ça comme un tout. Pour moi, tous ces dessins réunis sont mon chef d’oeuvre !

_SAM2840

Vous pouvez découvrir les dessins de Michael Gaydos à la galerie Arludik, située au 12-14 rue Saint-Louis en l’Île, dans le IVème arrondissement de Paris. Les planches originales y sont exposées et peuvent être admirées gratuitement. Si vous avez un coup de cœur pendant votre visite, il est même possible d’en acquérir une. Si vous le souhaitez. Pour découvrir le travail de Gaydos, vous pouvez également vous procurer les épisodes d’Alias ou découvrir la préquelle à la série Netflix, disponible gratuitement sur le net.

bas-article-JJ_NF_Logo_Horizontal_FR
Advertisement