George Lucas est en colère contre les fans de Star Wars et réaffirme son amour pour Jar Jar

Cinéma

Par Pierre le

George Lucas. Détailler toute la relation amour/haine entre le créateur de Star Wars et les fans serait trop long et trop complexe. Pour cela, nous vous renvoyons vers le documentaire The People vs. George Lucas, sorti en 2010. Mais aujourd’hui, tonton George revient sur cette haine qui lui est vouée depuis les remastérisations et la prélogie, et affirme ne rien regretter. Il donne également son avis sur le futur de la saga, qu’il souhaite laisser derrière lui.

Screenshot

C’est lors d’une interview donnée à Vanity Fair que George s’exprime. Et George n’a pas vraiment apprécié toutes les critiques faites à son égard, notamment contre la prélogie. Il affirme également ne plus vouloir travailler sur Star Wars. Il est vrai qu’il y consacre sa vie depuis les années 70 et qu’il doit faire face à beaucoup, beaucoup de reproches.

Vous faites un film et tout ce que vous avez, ce sont des critiques et des gens qui essayent de prendre des décisions sur ce que vous devez faire avant même que ce soit fait. Vous savez, ce n’est pas très drôle, et vous ne pouvez pas expérimenter de nouvelles choses. Je n’aime pas ça, je n’ai jamais aimé ça. J’ai commencé en faisant des films expérimentaux, mais bien sûr, personne ne voulait me voir faire ça.

Concernant les nouveaux films Star Wars réalisés sous l’égide de Disney, voici ce qu’il dit.

Mon conseil aux nouveaux réalisateurs, ce de ne pas faire des films de vaisseaux spatiaux. Je suis curieux de voir si la Force sera diluée dans une espère de soupe. Et je suis curieux de voir ce qu’il va arriver aux petits enfants de Dark Vador.

Bref, Lucas semble avoir pris de la distance avec la franchise, même s’il ne digère pas vraiment les critiques incessantes sur la prélogie et les retouches de ses films. D’ailleurs, il lance une petite pique aux fans quand on lui demande quel personnage il voudrait être dans Star Wars.

Jar Jar Binks.

1430989847_jar-jar-binks

Une déclaration faite avec un petit air disant « prenez ça, les Jar Jar Haters ! ». BIM !

En tout cas, Disney ne va pas se priver pour exploiter jusqu’à la moelle la licence achetée 4 milliards de dollars. 6 Films sont prévus jusqu’à 2020… soit autant qu’en trente ans. Des films qui se feront sans Lucas, qui se contentera de regarder ça de loin.

Source: Source

23 réponses à “George Lucas est en colère contre les fans de Star Wars et réaffirme son amour pour Jar Jar”

  1. il n’avait qu’a pas se trahir lui-même en faisant cette m…
    il est devenu ce qu’il détestait le plus, un amateur de gros sous facilement gagnés, la fédé du commerce, c’est lui !

    • On s’en fou tellement. Ce sont SES films…Il a bien le droit de faire ce qui lui plait. S’il fait des gros sous facilement gagnés, tant mieux pour lui…ça veut dire que ses affaires fonctionnent. Personne ne t’oblige à regarder ses films. Personne ne t’oblige à les aimer non plus. Mais de là à en être jaloux, c’est triste pour toi… Maintenant si tu n’aimes pas, libre à toi de faire tes films, comme à tous les haters de cette galaxie qui critiquent facilement les œuvres des autres. Exposez donc vos œuvres et on verra rendu là. Bonne journée

    • Haterz gonna hate. « il ve fère plin dargen, sé tro un vendu blablabla ».

      C’est bon, on a comprit, vous aimez pas, vous regardez pas. Laissez ceux qui aiment en discuter calmement.

  2. C’est toujours rassurant et agréable de savoir qu’il n’a plus la main sur la suite de l’aventure.
    S’il voulait expérimenter la mauvaise cgi à outrance, les histoires d’amour d’adolescent et le placement de produits marketing il aurait mieux fait de faire une autre licence qu’une à laquelle les gens tiennent.
    Ça fait bien plus longtemps que Star Wars ne lui appartient plus qu’il ne se l’imagine.

  3. il a raison ! c’est lui qui décide après tout ! c’est impossible de satisfaire tout le monde ! Sans G. Lucas, on aurait peut être passé notre enfance avec uniquement Mickey et compagnie.

  4. et puis c’est facile de critiquer les fans, c’est eux qu’il l’ont mis là ou il est aujourd’hui.
    et s’il ne voulait pas de critique, il restait dans son coin !

    • tu t’es trompé de Steve…
      l’un savait utiliser ses dix doigts sur un clavier l’autre comment se vendre… juste pour rappelle n’importe quelle pute sait aussi se vendre…

      Voilà un bon gros troll; lâchez les fanboys \o/

  5. C’est pénible les « fans » qui pensent avoir leur mot à dire sur une œuvre, quelle soit cinématographique ou autre. Le mec a créé tout un univers, des personnages qui sont devenus des icônes… et il y en a qui sont pas content et qui peuvent pas s’empêcher de la ramener. Faut prendre l’univers Star Wars comme il est. Ça me fait toujours halluciner les gens qui savent, eux, ce qu’il aurait été bon de faire ou pas.

    Perso quand je regarde un Star Wars, je me pose et je profite de ce qu’on m’offre. Parce que j’aurai été bien incapable d’en faire autant. : )

  6. Il y a une chose avec laquelle je ne suis pas d’accord:
    Non, ce n’est pas une question d’argent et ce n’est pas non plus une question de qualité d’écriture ou de réalisation. Un mec a le droit d’expérimenter et de faire le film qu’il veut avec l’univers qu’il a créé même si cela doit décevoir les fans, à tord ou à raison.
    Mais se comporter en tyran et déposséder les gens d’une oeuvre qu’ils aiment (comme il l’a fait avec ses remasterisations et en veillant à faire disparaître les versions d’origine), c’est autre chose.
    Oui, un réalisateur est maître de ce qu’il fait jusqu’à ce que son film sorte en salle, à partir de là, ledit film appartient au publique. Si Lucas est le père de Star Wars, c’est le publique qui l’épouse et qui devrait être libre de consommer le mariage comme il l’entend.

  7. Moi je m’en bat les steaks, j’ai vu la prélogie quand j’étais gamin et je l’ai adoré presque tout autant que la trilogie. Maintenant avec mes yeux actuel, je la vois un peu différemment certes, mais pour moi ce n’est pas l’énorme etron dont tout le monde se plaint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *