USA : Twitter accusé de favoriser la propagande de Daech

Sur le web

Par Pierre le

Twitter est un outil redoutable pour Daech, qui s’en sert pour sa propagande et pour son recrutement. Et une américaine dont le mari a été tué par l’organisation terroriste a décidé de s’attaquer au géant américain sur ce sujet.

Twitter

Le mari de Tamara Shields, Lloyd, était instructeur de police à Amman, en Jordanie. L’américain a été tué l’année dernière par un policier jordanien dans le centre d’entraînement de la police. Un policier qui a été abattu dans la foulée, mais l’attentat a été revendiqué par Daech sur Twitter.

Tamara Shields a décidé de porter plainte contre Twitter devant un tribunal d’Oakland. Elle accuse le réseau social de fournir un appui matériel et logistique à Daech dans sa guerre contre l’occident.

Dans sa plainte, elle précise que 70 000 comptes de membres de Daech étaient répertoriés au moment de l’attaque, dont plus de 30 000 comptes servaient au recrutement de Djihadistes. De même, 90 tweets de Daech arrivaient toutes les minutes sur le réseau à l’époque. Il est vrai que le réseau social, accessible à tous, peut servir à véhiculer l’idéologie du groupe et leur permet de communiquer.

Twitter se défend d’une telle chose, bien entendu. Le réseau social américain se dit lui aussi horrifié par les atrocités de Daech et affirme lutter activement contre le terrorisme. Par exemple, 10 000 comptes ouvertement djihadistes ont été fermés après les attentats de Paris.

Si la cour de justice d’Oakland donne raison à Tamara Shields, Twitter sera dans l’obligation de renforcer sa lutte contre le groupe terroriste.

Source: Source