[Nous sommes bien en 2016] L’Indonésie demande aux réseaux sociaux de retirer les emojis LGBT

Sur le web

Par Pierre le

Nombre de réseaux sociaux ou de services de messageries proposent des emojis LGBT, avec deux hommes ou deux femmes qui s’aiment. Mais l’Indonésie n’en veut pas et a demandé aux réseaux de retirer ses emojis dans le pays. Pourquoi ? Car ils pourraient troubler l’ordre public.

whatsapp_lgbt_emoticons

Facebook, Google, WhatsApp… de nombreux services sont concernés par cette demande. Et certains ont cédé aux exigences du gouvernement, comme Line, qui s’est même excusé auprès de lui :

Nous avons volontairement retiré les stickers et nous sommes conscients qu’ils peuvent choquer dans certains cultures.

Il faut savoir qu’en Indonésie, pays majoritairement musulman conservateur, l’homosexualité n’est pas un délit. Néanmoins, certaines régions se montrent plus strictes que d’autres, selon Human Right Watch. Fin 2015, la police des mœurs de la région d’Aceh a arrêté les femmes se faisant des accolades en public, par exemple.

L’étape supérieure est donc d’empêcher les personnes qui communiquent via les réseaux sociaux de s’envoyer des messages LGBT, comme l’indique le gouvernement :

Screenshot

Nous bannissons ces emojis car ils causent des troubles à l’ordre public, et peuvent spécialement toucher les parents. Le gouvernement ne peut autoriser ces images LGBT qui peuvent causer des troubles à l’ordre religieux et culturel de l’Indonésie.

Pour le moment, seul Line a cédé, mais on attend de voir si les autres réseaux se coucheront également.

Bienvenue en 2016.

Source: Source