Vers l’interdiction des batteries au lithium dans les soutes d’avions

Général

Par Elodie le

À partir du 1er avril, les batteries au lithium-ion (Li-ion) seront interdites de voyages en soute, tel en a décidé l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

batterie_lithium-ion_interdit_avion_soute
C’est une mesure existante qui va être généralisée. Les batteries au lithium-ion seront désormais interdites de voyage en soute. Smartphones, tablettes et autres cigarettes électroniques pourront toujours être rangés dans les bagages remisés dans les soutes de l’appareil, en revanche il ne sera plus permis d’utiliser ces soutes d’avions transportant des passagers pour effectuer du fret et transporter ces fameuses piles. Et ce, pour des raisons de sécurité.

En effet, on ne compte plus les exemples de batteries qui ont pris feu. Récemment encore, c’est un vapoteur qui a eu la cuisse brûlée au second degré par l’embrasement de sa cigarette électronique rangée dans sa poche. Sa batterie Li-ion était en cause.

Plusieurs incidents impliquant les batteries au li-ion ont été à dénombrer ces dernières années, notamment en 2013 sur deux Boeing 787, dont l’un a dû atterrir en urgence.

Lors du crash du vol MH370 de la Malaysia Airlines, les batteries au li-ion avait également été pointées du doigt, comme le rapportait alors 20 Minutes :

« La Malaysia a d’abord tenté de le cacher, mais la feuille de route a révélé que l’avion transportait en soute 200 kg de batteries au lithium, dont l’acheminement à bord d’appareils transportant des passagers est formellement interdit ». Or c’est aussi en soute que se trouvent les bouteilles d’oxygène qui alimentent le cockpit. « Avec l’extrême instabilité des batteries au lithium, il est possible qu’un incendie se soit déclaré en soute avant de gagner le cockpit. »

L’OACI opte donc pour la sécurité des vols et des passagers. Dès le 1er avril, le transport de batteries de lithium-ion sera donc interdit en attendant que de nouvelles normes de sécurité soient prises concernant leur conditionnement. Par ailleurs, en cas d’incendie provoqué par ces batteries, l’eau n’a aucun effet, il faut utiliser du graphite en poudre ou du CO2.

Toutefois, les voyageurs pourront conserver leur smartphone, tablette et cigarette électronique auprès d’eux en cabine. Un incendie est plus facilement détecté et contenu dans cette partie de l’appareil.