La librairie de la Sorbonne ne vend plus de livres : elle les imprime devant vous

Général

Par Zacharia G le

La librairie des Presses Universitaires de France (PUF) de la Sorbonne a rouvert ce samedi, et présente un concept importé des États-Unis : l’Expresso Book Machine (EBM). Les quelques livres en rayon ne sont pas à vendre. Les clients choisissent l’ouvrage désiré sur une tablette. En cinq minutes, celui-ci est imprimé et prêt à être lu. En apparence, pas de différence avec les livres produits de manière classique.

espresso-book-machine

La PUF renaît après 10 ans de fermeture et engage un nouvel employé : un robot-imprimante qui va permettre de faire pas mal d’économies de papier, d’éviter les surplus et les invendus. Si le concept est bien connu en Amérique, c’est la toute première fois qu’il débarque en Europe. Le concept a été salué en 2007 en obtenant le prix de l’invention de l’année, puis a été présenté en France l’année dernière, lors de la 35e édition du Salon du Livre.

L’Expresso Book Machine du PUF propose environ 5000 titres à l’impression. Les ouvrages format “Que sais-je?” coûtent environ neuf euros mais les prix peuvent monter jusqu’à 50 euros pour les plus gros ouvrages.

Vous trouverez la librairie des Presses Universitaires de France au 6, avenue Reille dans le 14ème arrondissement de Paris.

Source: Source

Une réponse à “La librairie de la Sorbonne ne vend plus de livres : elle les imprime devant vous”

  1. Mieux vaut tard que jamais ! Je me suis intéressé à cette machine en 2008, elle venait de sortir et était déjà à l’oeuvre dans une grande librairie de Londres.

    En revanche elle a toujours cette tête de proto qui lui donne un côté Maker, mais c’est sympa de la voir fonctionner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *