Area 120 : Google veut inciter ses employés à ouvrir leurs start-ups

Business

Par Henri le

Alphabet a beau faire d’immenses bénéfices, il faut toujours qu’il reste leader en ce qui concerne les nouvelles technologies. Et c’est pour cela que la firme va créer Area 120.

googlecampus_20130730_2-cropped

Avec un bénéfice net de 4,21 milliards de dollars sur le seul premier trimestre 2016, Alphabet se porte bien. Mais ses dirigeants cherchent constamment à diversifier l’activité de la firme, qui est déjà divisée en de nombreuses sociétés différentes. Il n’est donc pas étonnant que la firme de Mountain View s’apprête à créer Area 120, un nouvel incubateur de start-ups destinés aux employés de Google.

Le nom n’est pas choisi au hasard puisque 120 représente les 20 % de travail sur des « projets secondaires » que Google recommande à ses salariés. Area fait référence à la célèbre zone 51, censée abriter des technologies OVNIs.

Google-mountain-view-6

C’est de ce travail supplémentaire que serait nés AdSense et même Gmail, et donc une partie du succès du géant. Grâce à Area 120, un employé (ou un groupe d’employés) pourra facilement soumettre un business model sur un projet qui les tient à coeur. Si la requête est acceptée, la firme les laissera travailler à plein temps dessus pendant une durée pouvant aller à quelques mois.

Bien évidemment, Google pourra à tout moment décider d’investir dans la start-up, qui pourra ainsi demander un financement. Un bon moyen de breveter de nouvelles technologies, et de s’assurer d’être en première ligne pour les succès à venir.