Filtre Bob Marley : Quand Snapchat est accusé de racisme

Android

Par Pierre le

Les filtres sur Snapchat ont la cote auprès des utilisateurs. Et pour le 20 avril, journée internationale de la weed (si, si) l’application a voulu mettre à l’honneur l’un de ses meilleurs ambassadeurs : Bob Marley. Mais la chose n’est pas forcément bien passée auprès des utilisateurs, qui ont accusé Snapchat de racisme.

Screenshot

L’idée est simple : permettre aux utilisateurs de se mettre des dreadlocks, un bonnet rasta et de s’assombrir la peau. C’est ce dernier point qui est mal passé.

En effet, beaucoup d’utilisateurs ont reproché à Snapchat de remettre au goût du jour le blackface. Pour rappel, cette pratique, utilisée au XIXème et dans la première partie du XXème siècle, consistait, pour les acteurs blancs, de se grimer en noir, avec tous les clichés de l’époque. Certains utilisateurs reprochent même à Snapchat de réduire notre bon vieux Bob à la consommation de stupéfiants. Et ils n’ont pas tort. Marley était avant-tout un artiste exceptionnel qui a démocratisé le Reggae à travers le monde et qui s’est ardemment battu pour les droits de l’Homme.

Même si Rohan Marley, le fils de Bob, s’est amusé avec le filtre, Snapchat a dû prendre les devant devant ces accusations. Ainsi, dès le 21 avril, le filtre a été retiré.

Parce que Bob Marley c’est surtout ça, on se la remet pour le plaisir.

Allez, une autre.

Une dernière pour la route.