Hillary Clinton : « Supprime ton compte, Donald Trump »

culture geek

Par Elodie le

La vainqueur des primaires Démocrate pour les présidentielles US a torpillé son rival Républicain Donald Trump, dans un tweet au langage 2.0 des plus savoureux.

clinton-supprime-compte-trump

Les invectives, Trump connait, il en a ponctué toute sa campagne à l’investiture républicaine (que ce soit à l’encontre de ses rivaux du Grand Old Party que du camp adverse), lui assurant une couverture médiatique à peu de frais.

À ce jeu là, Hillary Clinton s’est faite plus timorée, ce qui ne l’empêche pas de dégainer quelques flèches bien senties de temps à autre.

Alors que le milliardaire tweetait : « Obama vient de se rallier à Hillary la malhonnête. Il veut quatre années de plus, mais personne n’en veut ! », en réponse à la vidéo de soutien du président américain à la candidate démocrate pour la présidentielle, la réponse d’Hillary Clinton, plutôt son staff puisque le tweet n’est pas signé « H », ne s’est pas fait attendre, et elle est plutôt drôle. Niveau cour de récré certes, mais diablement efficace sur les internet : « Supprime ton compte. »


Cette phrase, bien connue des twittos, est employée pour ridiculiser, si ce n’est humilier, un utilisateur qui aurait commis un tweet choquant, gênant ou au ras des pâquerettes.

En 90 minutes à peine, le message avait été RT plus de 145 000 fois, huit plus tard 320 000 fois et liké 380 000 fois.

Donald Trump a bien évidemment répondu à sa rivale :

« Combien de temps il a fallu à ton staff de 823 personnes pour réfléchir – et où sont les 33 000 emails que vous avez supprimés ? » En référence à l’enquête diligentée par le FBI pour avoir hébergé sur son serveur perso des messages classés secret défense lors de son passage au secrétariat d’État et d’en avoir supprimé plus de la moitié pour protéger sa vie privée).

Un peu décevant, non ? Quant à la première question posée par Donald Trump, la réponse est simple : premier tweet de Donald Trump, le 9 juin à 16h22. Réplique d’Hillary Clinton le 9 juin à 16h27, soit 5 petites minutes. Plutôt réactif. Alors que Donald Trump, ou son staff, a mis plus de deux heures à rétorquer. Devancé par le boss du parti Républicain en personne, Reince Priebus, qui a saisi la perche tendue par Clinton : « S’il y a une personne qui sait appuyer sur la touche supprimer, c’est bien vous ».

Allez Donald, tu feras mieux la prochaine fois !