8 des 12 premiers constructeurs de mobiles sont chinois

Business

Par Malo le

On connaît tous le top 3 des constructeurs de mobiles : Samsung, Apple et Huawei. La présence de la marque chinoise en troisième position était déjà un signe de l’essor de la concurrence asiatique. Mais le rapport du cabinet d’étude américain IC Insights sur les ventes des douze premiers constructeurs mondiaux de 2015 à 2016 ne fait pas que confirmer ce constat. Il montre que la croissance des constructeurs chinois est bien plus importante que tout ce qu’on avait pu imaginer.

L’étude d’IC Insight fait ressortir un premier chiffre clé : huit des douze premiers fabricants de mobiles mondiaux sont chinois. Et onze d’entre eux sont asiatiques. On retrouve donc les sud-coréens Samsung et LG ainsi qu’Apple, la seule marque occidentale qui figure dans le classement. Les marques chinoises occupent le reste des places à l’exception de l’indien Micromax. On recense Huawei bien sûr, mais aussi Oppo, Xiaomi et Vivo en haut du classement.

Deuxième constat : Samsung et Apple se partagent encore 38% du marché avec 554 millions d’unités vendues en 2015 contre 531 millions pour les 10 autres marques dont 104 millions pour Huawei. Mais la tendance s’inverse quand on compare les croissances prévues des différents constructeurs de 2015 à 2016. Les marques chinoises telles que Oppo (54%), Vivo (48%) ou Meizu (29%) verront leurs ventes augmenter considérablement selon les prévisions sur l’année 2016. A l’inverse, les deux leaders régressent et concèdent des parts de marché (-1% pour Samsung et -3% pour Apple).

Le Huawei P9, un des plus performants smartphones sur le marché
Le Huawei P9, un des plus performants smartphones sur le marché

Enfin, on remarque un désintérêt des acheteurs pour les marques traditionnelles comme Lenovo (Chine) ou LG (Corée du Sud) qui descendent de plusieurs places et dont les ventes sont en chute libre (-26% pour Lenovo). Pas de traces non plus de Sony, Microsoft ou HTC dans le top 12. Micromax (Inde) fait une entrée fracassante à la douzième place avec une croissance de 74%.

Les nouveaux constructeurs chinois grappillent (voire dévorent) les parts de marché des leaders d’année en année. Mais leur principal espace de commercialisation reste pour l’instant leur pays d’origine, qui compte plus de 800 millions de potentiels acheteurs. Alors, comment réagiront les marchés occidentaux quand ces fabricants décideront de s’exporter, à l’image de ce que font déjà Huawei ou Lenovo ?

ic-insights-mobiles-constructeurs-chinois-2016

Source: Source