Insolite : Des pilules abortives livrées par drone en Irlande du Nord

Sur le web

Par Henri le

Les Irlandais du Nord sont des gens débrouillards, même quand il s’agit de défier la loi. Cette initiative d’un mouvement pro-choix le montre une nouvelle fois.

13458617_1051743314910954_3602482476281305338_o

Vous ne le saviez peut-être pas, mais l’Irlande du Nord est un des rares pays d’Europe (avec la Pologne) à conditionner très strictement l’avortement. En effet, la femme n’a le droit d’avorter que s’il existe un risque de mort. De nombreuses femmes sont contraintes de se rendre à l’étranger pour pratiquer l’IVG ou ont recours à des médicaments achetés en ligne, ce qui n’est pas la méthode la plus sécurisée.

Le site d’Europe 1 rappelle d’ailleurs « qu’une Nord-Irlandaise de 21 ans avait été condamnée à trois mois de prison avec sursis pour avoir avorté et une autre risque l’emprisonnement à vie pour s’être procuré des médicaments sur internet afin d’aider sa fille à mettre fin à une grossesse non désirée »

Les différents mouvements pro-choix du pays tentent de dénoncer ce qu’il considère comme une violation du droit des femmes, et l’association politique « Women on Waves » a eu une idée pour le moins étonnante pour montrer son mécontentement.

13502991_1051744598244159_8658530179321712763_o

Comme l’explique le site du Guardian, le groupe s’est procuré des boites de pilules RH 486 à base de mifépristone et de misoprostol (utilisé depuis 1979) et s’est dirigé vers le village d’Omeath, situé à la frontière entre l’Irlande et l’Irlande du Nord. Grâce à un drone, ils ont pu faire passer les médicaments au-dessus de la rivière qui sépare les deux nations. Un moyen pour eux de montrer qu’il est de toute façon toujours possible de se procurer ces médicaments.

13501707_1051743421577610_2690343631935907851_n

« Ces lois restrictives concernant l’avortement n’empêcheront pas les femmes d’accéder à ces pilules via la poste, internet, drones ou même bateaux téléguidés. »

La police était apparemment présente, mais aucune arrestation n’a été reportée.