Oculus retire son DRM matériel des jeux en réalité virtuelle

Par Cyril le

fairplay

Il en va des casques de réalité virtuelle comme des consoles de jeu : à performances quasi-similaires, le choix du joueur se fait en fonction des exclusivités. On imagine donc que les financiers derrière l’Oculus Rift ont fait une drôle de tête lorsqu’est sorti en avril dernier Revive, une application destinée à faire tourner les jeux dédiés à l’Oculus Rift sur le HTC Vive.

Les développeurs ont alors implémenté un petit programme dans les jeux exclusifs à l’Oculus afin qu’ils le restent. Celui-ci lançait tout simplement une vérification matérielle à chaque démarrage d’un jeux exclusif, afin de s’assurer que tout était en ordre et que le casque était bien un Oculus. Evidemment, le créateur de Revive n’a pas mis longtemps à avant de craquer le DRM, et tout est redevenu comme avant.

La compagnie vient pourtant de retirer ce DRM sans en expliquer les raisons (probablement une question d’image), bien qu’un représentant de la société ait tenu à clarifier les choses : le retrait de cette vérification ne signifie pas qu’aucune protection ne sera mise en place.

Nous faisons évoluer notre politique anti-piratage de manière régulière, et la mise à jour de juin retire la vérification matérielle, que nous n’utiliserons plus. Nous pensons que la protection du travail de nos développeurs est capitale pour le succès à long terme de la réalité virtuelle, et nous continuerons à faire ce qu’il faut pour nous assurer qu’ils puissent continuer à investir dans du contenu VR innovant.

Source: Source
stopwatch 2 min.