Vers la dématérialisation complète du ticket de métro à Paris (pas tout de suite, hein)

Business

Par Olivier le

Voyager dans le réseau des transports en commun parisiens, ce sera bientôt aussi simple que de dégainer son smartphone… mais il faudra tout de même faire preuve d’un peu de patience avant que les beaux projets du STIF, le Syndicat des transports d’Ile-de-France, ne se réalisent.

À terme, la volonté du STIF est d’abolir le bon vieux ticket de métro, mais aussi le Pass Navigo, comme le rapporte Le Parisien. Parmi la série de projets qui veulent faciliter la vie des voyageurs franciliens, quelques uns sont plus intéressants que d’autres ; c’est le cas notamment de cette idée qui vise à supprimer les barrières… du moins pour l’usager en règle, et ce sans avoir besoin de technologies coûteuses comme la reconnaissance de l’iris. Mais la route est encore longue avant d’y arriver.

Une des étapes qui y mènera sera le postpaiement. L’idée est de payer après le trajet, en fonction du voyage effectué sur les lignes des transports en commun. L’utilisateur devra au préalable indiquer son moyen de paiement (depuis un compte sur le smartphone par exemple, ou directement depuis sa carte bancaire). Et les gares devront être équipées de portiques pour mesurer le trajet. Bien sûr, il ne sera pas question de payer plus cher que le Pass Navigo.

Le smartphone, un ticket de transport comme un autre

En attendant, le STIF et ses partenaires vont plancher sur un porte-monnaie transport, c’est à dire une carte anonyme que l’on pourra recharger selon ses besoins. Dans deux à trois ans (croisons les doigts), c’est le smartphone qui fera office de ticket : comme à Londres ou Tokyo, on pourra passer son mobile par dessus le tourniquet. Pour la montre connectée, c’est aussi en projet…

Il sera aussi possible d’acheter un titre de transport depuis son smartphone, via un code QR, et le tout évidemment de manière sécurisée. Plus loin encore, c’est la carte bancaire qui pourra servir de moyen de validation ; le coût sera calculé ensuite en fonction du trajet.

Tout cela est très excitant, mais on sait qu’en la matière, mieux vaut prendre son temps et ne pas espérer une mise en place rapide, en particulier quand cela concerne autant d’acteurs.

Source: Source

23 réponses à “Vers la dématérialisation complète du ticket de métro à Paris (pas tout de suite, hein)”

  1. Franchement, je ne dis pas que ça ne sert à rien, mais ils feraient mieux de trouver une solution pour que les rames soient moins engorgées. Parce que pour l’instant, je ne trouve pas que ce soit une contrainte folle de trimballer une carte navigo avec moi, alors qu’être serré comme une sardine tous les matins, je trouve ça moyen.

    • C’est à dire que le matin dans les grandes villes y’a pas grand choses d’autres à faire. Les rames s’enchaînent sans interruption et pourtant l’affluence et toujours là. Y’a pas de solution miracle. A part construire plus de transport mais ça également ce n’est pas simple.

      • Pour le métro, sur des lignes comme la 13 ou la 14 je veux bien (encore que, supprimer 1 station sur 2 est une solution tout a fait viable). Sur le RER C qui passe tous les quart d’heure, beaucoup moins. Certains diront que c’est parce qu’ils doivent emprunter la meme voie sous Paris. Il y a des solutions simples, comme mettre 1 train sur 2 en terminus BFM par exemple. Mais rien n’est fait, rien n’est envisagé, et rien ne s’améliore sur ce sujet.
        Résultat, on a des cages a poules en heures de pointe, et le constat est sans appel, tout le monde se plaint de la qualité médiocre du service.
        Le tarif lui par contre il évolue, pas de problème. Tous les ans.

          • Tu es conscient que c’est un chantier sur 20 ans ? Penses-tu que la situation n’aura pas très largement empirée en 20 ans ? Le but du grand Paris est de faciliter la circulation en périphérie et entre les aéroports, ca ne résous rien aux problèmes que j’ai cité.
            Et donc rien n’est fait pour résoudre les problématiques actuelles non. J’habite et travailles à Paris depuis 12 ans quand même, j’ai eu le temps d’observer.

        • Je ne suis pas de Paris. Mais il me semble que de nombreuse amélioration ont eu lieu et ont lieu chaque année. Automatisation des voies, nombre de rames, etc..
          1 stations sur 2 ne ferait que rajouter du monde dans les rames, je ne comprend pas le principe.

          • Et pourtant ça marcherait a coup sur. Le principe est simple, le freinage prend du temps, la montée des voyageur également, et l’accélération de même. si tu diminues le nombre d’arrets, ton train met moins de temps pour effectuer une distance, tout en transportant le meme nombre de voyageur. Tu peux donc mettre plus de trains sur une même durée et transporter d’avantage de voyageurs.

          • Et ceux qui veulent descendre dans une station non desservie ? J’ai compris le principe mais difficile à mettre en place non ? Les usagers habituer râlerai ( parce qu’en France, au moindre changement on gueule. sans même savoir si ce sera bénéfique. )

          • L’idée est bien de fermer une station sur 2 (dans la mesure du possible, donc pas les noeuds). Du coup la station n’existe plus et ne figure donc plus sur la ligne.
            Les gens râleraient au début c’est sur. Mais de toute façon ils râlent déjà donc ça change pas grand chose à ce niveau la 🙂 En revanche si la situation s’améliore alors le bilan est positif. Difficile a mettre en place, uniquement sur le plan psychologique je pense. Sur l’aspect matériel en dehors du fait qu’il faudrait condamner/reconditionner les stations fermées, ça parait relativement simple.

          • Je viens de Lyon, et y’a beaucoup moins de station qu’a Paris ( plus espacé justement) Le matin et le soir c’est blindé malgré un train toutes les 2 min.

          • Dis toi que ce serait pire si tu avais une densité de stations plus importante puisque globalement ton train irait moins vite et tu aurais donc plus de passagers par train 🙂

          • Ouai je le savais. Le problème c’est les autres passagers qui prennent le métro en même temps que moi :p

  2. Et si on n’a plus de batterie dans son portable ? Ou qu’on viens de se le faire voler ?
    Franchement, le Pass Navigo c’est bien, il y a le pay as you go dessus maintenant non ? Comme à Londres sur l’Oyster card ?

    • Le smartphone sera un des moyens de paiement mais pas le seul. Si vous perdez ou vous faites voler votre carte navigo ça reviens au même.

      • Oui enfin il y a quand même plus de vol de smartphone dans le métro que de vol de pass navigo hein.
        Dans le cas des transports (avion, train), si on n’a plus de batterie dans son téléphone et que son billet électronique est dessus, il y a quelqu’un au guichet ou au contrôle (pour le train) pour chercher le dossier et on présente sa carte d’identité pour justifier.
        Dans le métro, ça fait longtemps qu’on a supprimé l’humain, il n’y a pas de guichets partout.

        • Eh ben y’aura bien un système. Faut arrêter, les personne qui mettent en place ce genre de chose ont un cerveau et pense également à ce genre de problème bien avant vous. Ils géreront tout ça, d’un moyen où d’un autre. Et puis sur les milliers de passagers/jour le nombre de personne qui se font voler leur tel est infime.

          • J’espère bien qu’ils y ont pensé.
            D’où ma question initiale : Et si on a plus de batterie dans son portable ? Ou qu’on viens de se le faire voler ?
            sous-entendu => quelle est la solution de secours immédiate ?

  3. Au Japon ils utilisent encore majoritairement des cartes hein. Suica, Icoca…
    Au Japon se faire piquer son portable dans le métro ça relève du film. A Paris, ville ultra pas sécurisée, ca relève du quotidien du touriste moyen.
    Et je prend le Japon comme exemple car il est cité dans l’article, mais c’est loin d’être un cas isolé.
    Si on veut copier le Japon pour quelque chose, ce serait plutôt pour les portiques de sécurité et les escalators. Les deux ne tombent quasi jamais en panne la bas (une utopie ici), et le portique qui déconne au passage de la carte navigo et qui vous dégomme les jambes en restant fermé quand vous essayez de passer, c’est super sympa de bon matin.
    Un peu de répréhension sur ses pauvres malheureux usagers qui fraudent quotidiennement (et dieu sait s’ils sont nombreux) ce serait pas mal aussi. Les gens ont tendance a oublier qu’ils PAIENT pour les gens qui ne paient pas.
    Bref, il y a nombre de sujets plus importants dont on n’entend pas parler, donc tout comme @Morovaille:disqus je ne dis pas que ça ne sert à rien, mais il y a d’autres sujets beaucoup plus importants sur lesquels le STIF, la RATP et la SNCF sont attendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *