[Alors, on regarde ?] The Crown, une série royale

Cinéma

Par Jules le

Prévue pour durer 6 saisons de 10 épisodes chacune, la série The Crown, produite par Netflix et disponible depuis le 4 novembre 2016, s’intéresse à la vie d’Élisabeth II, depuis le début de son règne en 1952, jusqu’à nos jours. Alors, on regarde ?

the-crown-1

La première saison s’intéresse à l’aube du règne d’Élisabeth II. Le 6 février 1952, à la mort de de son père, le Roi George VI, Élisabeth, alors âgée de 25 ans accède au trône. La jeune femme, qui n’aspirait qu’à vivre un mariage tranquille avec Philip, Duc d’Édimbourg, se retrouve rapidement confrontée à l’exercice du pouvoir. Elle doit jongler entre son ambition personnelle et les enjeux politiques du Royaume-Uni, tels que le grand « Smog» de Londres (la pire pollution atmosphérique de Grande-Bretagne, qui a causé la mort de 12,000 personnes).

La jeune reine doit également faire face aux tensions qui rongent son cercle familial, entre sa mère et sa grand-mère qui prônent les valeurs traditionnelles et son mari, le prince Philip, qui, déçu de se retrouver homme au foyer, lutte pour conserver un minimum d’influence et milite en faveur d’un règne plus moderne.

the-crown-2

Peter Morgan, le showrunner de la série n’en est pas à son coup d’essai en matière de royauté. Il a notamment écrit les films Henry VIII, Deux sœurs pour un roi, ainsi qu’un épisode de The Queen. Avec la première saison de The Crown, il nous présente une Élisabeth II encore hésitante qui, au fil des épisodes gagne en assurance et fermeté, notamment à travers ses échanges avec un Winston Churchill âgé et ultra conservateur, interprété ici par un John Lightow (Blow Out, Dexter) en grande forme.

the-crown-3

Claire Foy rayonne dans son rôle de jeune monarque inexpérimentée qui lutte, tant bien que mal, pour apprendre les ficelles de la royauté. De même, Matt Smith (le onzième docteur dans Dr. Who), livre lui aussi une prestation admirable avec un prince Philip torturé entre son devoir envers son épouse et ses propres aspirations.

Si son histoire se déroule principalement entre les murs du Buckingham Palace et du 10 Downing Street, The Crown parvient à offrir plusieurs plans remarquables, tels qu’une vue aérienne de la campagne anglaise ou une partie de chasse entre Philip et George VI.

Alors on regarde ? Oui car fictif sans pour autant éluder le contexte géopolitique de l’époque, et intimiste tout en évitant de tomber dans le soap opéra, The Crown offre un regard nouveau sur la vie du souverain ayant régné le plus longtemps sur le Royaume-Uni. D’autant qu’en se focalisant, avec brio, sur les prémices du règne d’Élisabeth II, cette première saison titille notre curiosité et nous laisse bon espoir quant à la suite.