Le bus en hauteur chinois transporte surtout de la poussière

Buzz

Par Olivier le

Mais au fait, que devient le bus chinois de transport en hauteur (alias TEB) qui a fait sensation il y a quelques mois ? Hé bien il prend la poussière au fond d’un hangar. Et il est peu probable qu’il serve un jour. Le prototype de ce bus d’un nouveau genre, long de 22 mètres […]

Mais au fait, que devient le bus chinois de transport en hauteur (alias TEB) qui a fait sensation il y a quelques mois ? Hé bien il prend la poussière au fond d’un hangar. Et il est peu probable qu’il serve un jour.

Le prototype de ce bus d’un nouveau genre, long de 22 mètres et qui évite les bouchons en circulant par dessus les voitures, avait été dévoilé au mois d’août. Mais depuis, il ne sert plus à rien dans le hangar de son site de test, à Qinhuangdao. Sur le site web du projet, la dernière activité date du 15 septembre. Et un des deux gardiens du bus n’a plus eu de nouvelles de son employeur depuis des semaines.

Autant dire que ça ne sent pas très bon pour ce projet mis au point par Autek, dont l’investisseur unique Huayingkailai — un fonds de pension — est accusé de levées de fonds illégales. Et les difficultés se sont enchaînées pour le constructeur, avec des ingénieurs partis travailler ailleurs, et un circuit laissé à l’abandon alors qu’il fait partie d’une vraie route que les autorités voudraient récupérer. Une véritable arnaque, donc, comme nous l’expliquions déjà au mois de septembre dernier.

Source: Source