Après Chrome, Microsoft met lui aussi un coup de pelle à Flash en le bloquant sur Edge

Général

Par Gaël Weiss le

L’enterrement de Flash se poursuit. Après Chrome, la semaine dernière, c’est au tour de Microsoft d’annoncer que la prochaine version de son navigateur web, Edge, va bloquer les contenus de pages utilisant Flash.

edge-ad-blocker

2017 signera bel et bien la mort de Flash. Dans un billet de blog, Microsoft indique ainsi que la prochaine version de Edge — qui arrivera avec la mise à jour Windows 10 Creator — donnera « plus de contrôle aux utilisateurs concernant le chargement d’éléments en Flash ». Plus précisément, et comme le montre le screenshot d’exemple ci-dessous, lorsque Edge identifiera du contenu en Flash dans une page, il demandera systématiquement à l’utilisateur, via une pop-up, s’il désire charger ou non, et de façon définitive ou temporaire, les contenus en Flash d’un site web donné.

flashux

Des sites populaires épargnés

Microsoft précise également que cette pop-up n’apparaîtra pas sur « les sites les plus populaires » qui ont encore besoin de Flash, mais sans les nommer. La société américaine précise : « Dans les prochains mois, nous surveillerons activement l’activation de Flash au sein de Edge et nous réduirons progressivement la listes de ces exceptions automatique ». Il y a fort à parier que ces sites populaires sont plus ou moins identiques à ceux que Google Chrome épargne pour l’instant, à savoir YouTube, Facebook, Yahoo, Twitch, Amazon, Live ainsi que quelques sites russes.

Après Google avec Chrome, Apple avec Safari et Mozilla avec Firefox, Microsoft était le dernier à n’avoir pas encore officiellement annoncé le blocage de Flash. Pour le meilleur puisque le HTML 5 est amené à le remplacer et à rendre le web plus léger et surtout plus sécurisé. En effet, Flash est bourré de failles, lourd et sa technologie évolue mal. Des mises à jour sont donc régulièrement proposées.

L’arrivée de cette nouvelle version de Edge bloquant le contenu en Flash est attendue pour le début de l’année prochaine.

Source: Source