[CES 2017] Bloomlife traque les contractions des femmes enceintes

Gadget

Par Elodie le

Cet objet connecté aide les femmes enceintes et futurs parents à distinguer les fausses alertes des vraies contractions annonçant le début du travail.

bloomlife-traque-contractions

Quelques semaines avant le terme d’une grossesse, les fausses alertes sont légion, il n’est pas rare que bébé arrive avant terme. Les contractions peuvent alors devenir source d’angoisse et elles sont surveillées comme le lait sur le feu.

Bloomlife entend remédier à cela avec son kit de surveillance domestique : un petit appareil qui adhère au baby bump (à poser sous le nombril) et mesure les contractions en lien avec l’activité électrique du muscle utérin. L’application associée est disponible sur iOS et Android et reçoit les données d’activités, les contractions en temps réels et promet une lecture beaucoup plus fine et précise que les autres calculateurs de contractions existants.

Discerner fausses contractions et début du travail

Avec cet appareil, Bloomlife espère éviter les fausses alarmes, et avec elles les voyages inutiles à l’hôpital, connues sous le nom de contractions de Braxton Hicks, une contraction isolée de l’utérus qui peut intervenir dès la 6e semaine de grossesse et qui monte en intensité et en fréquence vers la fin de la grossesse, à différencier donc des contractions utérines du travail.

bloomlife-traqueur

Des tests ont été passés aussi bien sur des femmes enceintes qu’au cours d’études cliniques afin de s’assurer d’une qualité comparable (précision, fiabilité et sécurité) aux dispositifs que l’on retrouve en milieu hospitalier. Le moniteur est complètement passif et ne transmet aucun type d’onde ou d’énergie dans le corps, « le rendant plus sûr que l’échographie et l’écho Doppler », précise la firme sur son site.

Déjà en précommande à la location

Son utilisation dans le temps étant limitée à quelques mois, Bloomlife a opté pour la location de l’appareil plutôt que sa vente : le mois de location coûte 149 dollars, puis 249 dollars et 299 dollars pour deux ou trois mois de location. Les précommandes sont d’ores et déjà disponibles et les premières livraisons sont attendues dans les prochains mois. Objet connecté oblige, Bloomlife espère pouvoir recueillir et analyser les données de l’appareil pour identifier les premiers signes de complications survenant lors de la grossesse et ainsi rendre le moniteur beaucoup plus utile à long terme.