[CES 2017] K’Track Glucose : un tracker connecté pour prendre sa glycémie sans se piquer

Evénement

Par Gregori Pujol le

PKvitality, entreprise française spécialisée dans la bio-technologie, a dévoilé au CES le K’Track Glucose, le premier dispositif de contrôle de glycémie ultra-précis, non basé sur le prélèvement de sang et compris dans un seul et même appareil. K’Track Glucose offre aussi des fonctionnalités d’un tracker d’activité traditionnel.

glucosepng2

K’Track Glucose a été pensé pour les personnes diabétiques qui contrôlent leur niveau de glycémie avec notamment des prélèvements de sang quotidiens. Les personnes souffrant de diabète de types 1 et 2 sont censées contrôler leur niveau de glycémie entre 4 et 10 fois par jour, pourtant les études montrent qu’environ 80% de ces personnes ne le font pas ou pas assez régulièrement, malgré les graves conséquences que cela peut engendrer. K’Track Glucose peut être porté toute la journée en toute discrétion, les utilisateurs peuvent ainsi contrôler leur niveau de glucose sans douleur et à l’aide d’une simple pression, les résultats sont alors diffusés directement sur l’appareil, évitant d’avoir à transporter tout une panoplie d’outils encombrants et voyants.

Comment ça marche ?

K’Track Glucose est équipé d’une K’apsul Glucose qui s’insère au dos du cadran de la montre, examine la peau de l’utilisateur et transmets un résultat en moins d’une minute. Les résultats de ces mesures ainsi que les mesures précédentes de la journée sont indiquées sur l’écran et peuvent également être synchronisées dans l’application dédiée (iOS et Android). Chaque K’apsul Glucose rechargeable dure 30 jours et peut prendre un nombre de mesures illimité durant cette période.

ktrack-glucose-1

La technologie SkinTaste contenue dans les K’apsul fonctionne grâce à des micro-aiguilles d’à peine 0.5mm de long, et qui au contact de la peau examinent le liquide interstitiel, un fluide qui enveloppe nos tissus cellulaires. En moyenne, 16% du poids d’un individu (soit environ 10kg pour une personne moyenne) est composé de ce liquide, qui participe à la circulation et au renouvellement des nutriments dans les cellules. Ce liquide contient plusieurs biomarqueurs, tels que le glucose, que le biocapteur SkinTaste va se charger d’analyser.
A l’aide d’une simple pression sur la montre, les capteurs pénètrent dans l’épiderme et prélèvent un échantillon infinitésimal de liquide interstitiel, celui-ci étant ensuite analysé par le système K’Track. Si l’utilisateur sent une très légère pression sur sa peau, il ne ressent en revanche aucune douleur puisque les capteurs n’atteignent jamais le nerf ni les vaisseaux sanguins, qui se trouvent généralement à 1mm ou plus en dessous de l’épiderme.

ktrack-glucose-back-ld

K’Track Glucose sera distribué au prix de 149€ avec une K’apsul Glucose de recharge à 99€.

11 réponses à “[CES 2017] K’Track Glucose : un tracker connecté pour prendre sa glycémie sans se piquer”

  1. Vraiment super un confort pour les pauvres diabétiques obligés de se percer la peau à longueur de temps, mais je me demandais ou serait le piège dans le tarif, genre montre à 1000€ et recharges à 25 € ….

    Je vois le prix de la montre en premier 149€ …. Pas mal vraiment !

    Et ensuite (Si’ y’a pas erreur !), le prix de la recharge K’apsule … 99€ … Tous les mois !

    K’apsule Nespresso, What else ?

    • A ce prix le Clooney il à intérêt à être en or massif ! … 1988€/an (le prix de la montre est anecdotique du coup) … je suis diabétique, les piqures en soit ce n’est pas vraiment douloureux mais c’est le fait de se trimballer avec le matos qui est plus contraignant. (bon c’est vrai qu’il faut quand meme acheter les bandelettes, 20€ les 50, soit environs 40€/mois)

  2. D’autres systèmes coûtent plus chers. FSL 60€ tous les 14 jours (hors frais de port ). Ce système n’est pas si cher que cela. En tout cas, c’est un confort pour nous diabétiques de ne plus se piquer
    8 fois par jour.

  3. Faudrait juste que les capsules soient remboursées, c’est tellement confortable pour les diabétiques, pas normal que les capsules coûtent si chers….

    • La Sécurité sociale française devrait assurer une prise en charge des systèmes de mesure du glucose en continu d’ici peu. Reste à voir si au delà des effets d’annonce il satisfera les exigences des dispositifs médicaux. À voir la taille du K-Track, les diabétiques le portant ne passeront pas inaperçus. Autres questions, est-il étanche, doit-on le porter en permanence pendant ces 30 jours ou peut-on le retirer et le remettre autant de fois que l’on veut…

  4. Précision – ce qui serait le top – ce serait de pouvoir obtenir une glycémie la nuit avec un système d’alerte – pour pouvoir se réveiller et ainsi lutter contre les hypos nocturnes
    Mais a priori – la montre ne fait pas ça – dommage

  5. Avec Mectronic j’ai faillis y lasser ma peau et je ne suis pas le seul regarder un peut sur le web au usa
    pendant presque un an j’ai fait jusqu’a deux hypo par jour et aller retour à l’hopital ja telephoner plusiwurs fiois à Medtronic Suisse Hollande Allemagne et ils m’ont changer 3 fois la pompe et et boite de capteurs et j’ai fini par réussir à entre dans le programme de la pompe et imprimmer tout l’historique sur plusieurs moi et la j’ai eu la surprise qu’une quantitée importante d’injections n’était par effectuées avec le message (no injection) ce qui évidement me faisait augmenté les doses d’insulines à injecter et comme ces pannes de pompes sont complètement alléatoires ont ne peut pas sen rendre compte. Je n’ai jamis eu de nouvelles de Medtromic malgrès leurs avoir remis toutes les preuves.

  6. Avec Mectronic j’ai faillis y lasser ma peau et je ne suis pas le seul regarder un peut sur le web au usa
    pendant presque un an j’ai fait jusqu’a deux hypo par jour et aller retour à l’hopital ja telephoner plusiwurs fiois à Medtronic Suisse Hollande Allemagne et ils m’ont changer 3 fois la pompe et et boite de capteurs et j’ai fini par réussir à entre dans le programme de la pompe et imprimmer tout l’historique sur plusieurs moi et la j’ai eu la surprise qu’une quantitée importante d’injections n’était par effectuées avec le message (no injection) ce qui évidement me faisait augmenté les doses d’insulines à injecter et comme ces pannes de pompes sont complètement alléatoires ont ne peut pas sen rendre compte. Je n’ai jamis eu de nouvelles de Medtromic malgrès leurs avoir remis toutes les preuves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *