Avec Ooniprobe, vous allez pouvoir vérifier si votre opérateur mobile est un gros censeur

Sur le web

Par Jules le

Que ce soit en tentant de détecter une pollution de cache DNS ou en analysant l’état de votre connexion sans fil, Ooniprobe vous permet de vérifier si votre opérateur mobile applique une censure ou un bridage à votre réseau.

Ooniprobe

Dans le cadre du projet Open Observatory For Network Interference (OONI), un groupe de développeurs du réseau Tor ont mis au point l’application iOS et Android Ooniprobe. Son but ? Vérifier si une censure ou un bridage ont été mis en place par votre opérateur mobile.

L’ignorance, c’est la force

Pour ce faire, Ooniprobe repose sur trois tests différents. L’application peut tenter de détecter la présence de “middle box”, tel qu’un pare-feu, pouvant être à l’origine de la surveillance voire du blocage. Ooniprobe analyse également votre connectivité, afin de découvrir si l’accès à un ou plusieurs sites web est rendu impossible par un proxy HTTP transparent, une falsification du DNS ou par un bon vieux blocage TCP/IP.

Enfin, le dernier test mesure la qualité de votre connexion, que ce soit votre débit montant puis descendant, le ping ou encore la perte de paquets. Chaque résultat est accompagné d’une série d’explications sur le type de problème rencontré, ainsi que quelques conseils pour contourner la censure ou le blocage.

Ooniprobe-2

Attention tout de même. Les analyses de Ooniprobe ne sont en aucun cas des preuves concrètes, mais plutôt des indices sur une éventuelle censure. Les sites rencontrant un problème technique seront détectés comme étant censurés par l’application. Il suffit de se rendre sur le site incriminé à l’aide d’un navigateur web pour voir s’il est confronté à un souci ou s’il fait l’objet d’un blocage.

À la vue de tous

Entièrement open-source, Ooniprobe publie l’intégralité des données collectées et traitées. L’idée derrière cette démarche est de permettre à des tiers de vérifier les résultats de l’OONI, de conduire des études indépendantes ou de “répondre à toute question de recherche”.

Selon les créateurs, ces données “contribuent aussi à accroître la transparence sur la censure et les interférences réseau qui peuvent miner le web”. Seront ainsi demandés le nom de votre pays, votre adresse IP, et les caractéristiques de votre réseau. Avis à ceux qui n’ont pas envie de voir leurs informations se répandre sur la Toile, il est possible de paramétrer Ooniprobe pour qu’elle ne récupère pas l’intégralité de ces données.

Source: Source