Des détails commencent à émerger sur le bazar qu’était le tournage de Star Wars Han Solo

Cinéma

Par Pierre le

La semaine dernière, la galaxie Star Wars a été chamboulée par le licenciement de Phil Lord et Chris Miller du tournage du film Han Solo. Le duo a rapidement été remplacé par Ron Howard, chargé de terminer le film. Aujourd’hui, nous en apprenons un peu plus sur les tensions qui ont mené à cette décision de Lucasfilm. The Hollywood Reporter indique en effet que le tournage était en réalité un sacré foutoir.

L’équipe du film

Un retard qui a poussé Kennedy à envoyer Kasdan remettre de l’ordre

Kim Masters, journaliste renommée du prestigieux journal, apporte en effet quelques détails sur un tournage chaotique. Phil Lord et Chris Miller, deux réalisateurs talentueux, n’ont sans doute pas trop compris où ils mettaient les pieds. Ils ont tenté de faire « leur » film, ce qui est une très mauvaise idée lorsqu’on fait un Star Wars chapeauté par la productrice la plus puissante d’Hollywood.

Premier sujet de friction, le retard accumulé par le duo. THR indique en effet qu’à la date du 20 juin, où les deux complices ont été virés, seuls trois décors auraient été utilisés… sur les douze à quinze espérés par Kathleen Kennedy à cette date. De même, le site précise que les plans qui ont déjà été tournés pourront difficilement être réutilisés par la suite, ce qui va augmenter encore le retard.

Phil Lord et Chris Miller

Une donnée qui a grandement agacé Kennedy, forcée de prendre cette décision pour le salut du film pour régler cet incroyable bazar qui trouve son origine dans les tensions de plus en plus intenses entre Kasdan, le scénariste, et le duo de réalisateurs. En effet, quand Kennedy a constaté que Miller et Lord commençaient à prendre du retard et à modifier le script à leur sauce (script sur lequel ils auraient eu un mot à dire avant le tournage), elle a tout de suite envoyé Kasdan à Londres remettre le l’ordre. Un Kasdan déjà désigné comme le sauveur du film par Kennedy.

Tension avec Kasdan

The Hollywood Reporter explique ainsi que Kasdan, soucieux que son script soit respecté, a agit comme un « réalisateur de l’ombre », supplantant ainsi Lord et Miller après son arrivée sur le plateau. Alors que le duo a tendance à laisser improviser les acteurs, Kasdan souhaitait respecter le script à la virgule près. Une situation qui a frustré les réalisateurs, qui se sont alors rendus compte qu’ils n’avaient quasiment aucune marge de manœuvre.

Là où les choses deviennent compliquées, c’est que les réalisateurs ont certes obéi aux ordres, puis ont commencé à tourner les mêmes scènes à leur sauce, tournant ainsi « leur » film. Une émancipation qui a rendu furieux Kennedy et Kasdan.

Le fait est que, selon THR, Lord et Miller n’ont pas pris conscience de là où ils mettaient les pieds. Réalisant jusque là des films moins conséquents, ils ont voulu tourner un Star Wars, avec un plateau sur lequel est présent une centaine de personnes, un calendrier très serré et des milliards de dollars en jeu, comme s’ils tournaient 21 Jump Street.

Les tensions se sont répercutées sur toute l’équipe de tournage, selon THR. Le site précise ainsi que lors de son déménagement vers les îles Canaries, le monteur Chris Dickens (MacBeth) a été viré au profit de Petro Scalia (Alien Covenant) et qu’un coach a été embauché pour aider Alden Ehrenreich (Han Solo), un peu perdu dans ce bazar. Une décision rare en plein milieu d’un tournage.

La suite, on la connaît, Kennedy prend une décision difficile et met à la porte les deux réalisateurs. Une décision compliquée, car elle resserre encore le calendrier et crée de l’inquiétude dans la communauté.

Ron Howard le sauveur ?

Ron Howard

Pour rattraper le coup, Ron Howard a été appelé à la rescousse. Pas qu’Howard soit un yes-man prêt à tout faire pour satisfaire les désirs de Kennedy, mais ses méthodes sont plus en adéquations avec le style Lucasfilm et le bonhomme se veut un habitué des énormes productions.


Howard arrivant sur le plateau

De plus, l’article de THR affirme que Howard a discuté avec Lord et Miller afin d’assurer au mieux cette passation de pouvoir. Un duo finalement conciliant avec son remplaçant qui s’est même dit prêt à réutiliser -avec leur accord- les plans déjà filmés afin de ne pas tout recommencer à zéro.

Si Howard reprendra le film Han Solo début juillet, l’annonce de son arrivée à semble-t-il rassuré les équipes du film. Ces dernières ont en effet applaudi lorsqu’on leur a annoncé le nom du réalisateur, selon THR.