Après Uber, c’est au tour de BlaBlaCar d’avoir une place dans Google Maps

Général

Par Perrine.s le

La société française de covoiturage a su convaincre Google. Le géant américain a décidé de la faire entrer dans son application Google Maps, afin de proposer un nouveau mode de déplacement à ses utilisateurs.

En 2014, Uber faisait son entrée dans l’application Google Maps. Annoncée hier, c’est maintenant à BlaBlaCar de profiter du service de cartographie.

À côté du vélo, de l’avion et des transports en commun, on trouve désormais le covoiturage comme mode de déplacement suggéré par Google Maps pour se rendre d’un point à un autre. Comment ça marche ? Une fois l’itinéraire entré dans l’application, il suffit d’aller dans la proposition « Transports en commun » pour découvrir l’option BlaBlaCar. La durée, le tarif estimé et le nombre de trajets disponibles seront directement précisés.

Si cette option séduit la personne, elle n’aura qu’à cliquer dessus pour être alors redirigée vers l’application BlaBlaCar. Pour ceux ne l’ayant pas encore installée, ils arriveront sur Google Play ou l’AppStore afin de pouvoir la télécharger.

Le choix de Google n’est pas anodin. Cette intégration est la preuve de l’intérêt grandissant pour le covoiturage. D’ailleurs l’option est déjà disponible depuis juillet en Espagne, Ukraine et Pologne, pays rejoints en août par la France, la Belgique et l’Italie. Les trois suivants sur la liste sont l’Allemagne, le Brésil et la Russie. Mais la société ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et prévoit d’offrir cette option aux 22 pays dans lesquels elle est implantée.

Petit point à préciser : l’option semble s’appliquer aux itinéraires d’une certaine distance. Pour les trajets plus courts, l’application peut renvoyer à Uber, voire à rien. Il faudra donc d’autres solutions dans certaines zones rurales.

Source: Source