#IFA2017 : Pliables, sans bords, 8K… Sharp présente les écrans du futur

Téléviseur

Par Henri le

Sharp profite du salon berlinois pour nous donner un aperçu du futur de la télévision. Et il y a de quoi être étonné.

Les téléviseurs reviennent en force à l’IFA, et Sharp fait office de figure de proue en termes d’innovation sur ce secteur. Le japonais a ainsi mis de nombreux nouveaux écrans issus de sa R&D à disposition du public.

Grâce à sa technologie IGZO, les dalles obtiennent une qualité d’image supérieure et des niveaux de consommation très bas. Il est également plus simple de les intégrer sur des petites surfaces. Pour prouver ses dires, la marque a installé un stand montrant les différents usages possibles.

Comme vous pouvez le constater, ces dalles affichent une belle qualité d’image et peuvent être insérées un peu partout. Voilà qui augure d’une multiplication des écrans dans notre quotidien.

Bien qu’il soit ancien, le LCD continue d’avancer et de séduire les nouveaux clients. Les dalles ne cessent de grandir, et les définitions ne cessent d’augmenter. Sharp mettait en effet à disposition le premier écran LCD 8 K de 85 pouces sur son stand. Si quasiment aucune source domestique n’existe actuellement en Europe, les marques ne perdent décidément pas de temps.

Mais il n’y a pas que la télévision dans la vie. La firme présentait également un moniteur PC 8K de 27 pouces, qui devrait plaire au graphiste et faire exploser les configurations des gamers. Notez toutefois la largeur de ce dernier ! La 8K permet d’afficher seize fois plus de pixels qu’un écran en Full HD.

La Full HD parlons-en. Cette définition qui convient encore à une majorité de personne n’est pas encore morte. Le japonais a en effet conçu des écrans enroulables avec une résolution Full HD et une luminance de 500 cd/m2.

Une innovation qui facilitera certains types d’installations (notamment publicitaires). Dépourvu de cadre, il pourra ainsi être roulé et transporté bien plus facilement.

Vous l’aurez compris, le marché est encore en pleine ébullition. Et la concurrence s’annonce rude.