Des centaines de milliers d’américains obligés de mettre à jour leur pacemaker pour éviter une attaque malveillante

Hardware

Par Pierre le

Aujourd’hui, tout est connecté, même les objets médicaux. Alors qu’une faille a été découverte dans les pacemakers, un demi-million d’américains doivent se rendre en urgence à l’hôpital pour éviter de subir des attaques malveillantes.

Human Revolution

En effet, Abbot (anciennement St Jude Medical) a découvert une faille dans ses pacemakers. Une faille qui pourrait être utilisée par un pirate malveillant et jouer ainsi avec la vie du patient.

Une situation catastrophique pour le fabricant qui a appelé en urgence tous les porteurs du pacemaker à se rendre dans l’hôpital le plus proche pour réaliser une mise à jour. Aux Etats-Unis, ce sont presque 500 000 patients qui vont devoir se mettre à jour, et dans un établissement médical. En effet, contrairement aux autres MàJ du constructeur, celle-ci ne peut pas être faite à la maison. Cela ne prendra pas longtemps, quelques minutes tout au plus.

La faille de sécurité repérée se montre très grave, puisque non seulement un pirate peut avoir accès aux données personnelles de l’utilisateur sans nécessairement avoir un matériel de pointe, mais aussi contrôler le produit. Ainsi, un utilisateur malveillant peut non seulement désactiver le pacemaker, mais également modifier à l’envi le rythme cardiaque du patient. Heureusement, aucune attaque n’a pour l’instant été constatée et Abbot veut veiller à ce que cela reste comme ça.

Source: Source