Des chercheurs canadiens ont découvert que la planète Wasp-12b est aussi noire que de la suie

Science

Par Pierre le

Wasp-12b est une géante gazeuse située à plus de 800 années lumières de la Terre et se trouve dans la constellation du Cocher. C’est une planète qui a été découverte en 2008 mais qui attire de nouveau la curiosité aujourd’hui pour une raison bien simple : elle est aussi noire que de l’encre.

Des astronomes de l’université de Montréal ont étudié Wasp-12 en détail grâce aux données récoltées par Hubble et ont publié leurs conclusions dans The Astrophysical Journal Letters. Wasp-12b, qui est plus grosse que Jupiter, a attiré leur attention car elle absorbe 94 % de la lumière qui lui est envoyée par son soleil. En temps normal, c’est 60% de la lumière qui est renvoyée dans l’espace. Ainsi, de visu, la planète ressemblerait à une énorme boule noire.

Cette absence de luminosité s’expliquerait, selon les chercheurs, par la chaleur extrême de la planète. En effet, sa température grimperait à plus de 1 500 degrés Celsius, ce qui en ferait la planète gazeuse la plus chaude découverte jusque là.

Une grosse boule noire

La chaleur intense empêcherait ainsi les nuages de se former. La lumière plongerait donc dans l’atmosphère gazeuse et y serait prise au piège par les atomes d’hydrogène. Ainsi, la lumière ne se reflète pas, ce qui donne cet aspect noir comme l’asphalte.

La chaleur de la planète n’est d’ailleurs pas un bien pour elle. En effet, elle se montre extrêmement rapprochée de son étoile, qui consume son atmosphère à vitesse grand V. Le résultat ? Une planète qui brûle à une vitesse folle. Les scientifiques estiment qu’il ne lui reste que dix millions d’années d’existence, ce qui à l’échelle d’une planète est une broutille.

Source: Source