Des chercheurs travaillent sur une encre qui change de couleur en fonction de l’état de santé

Science

Par Auré le

Et si les tatouages nous permettaient de lire le taux de glucose, de sodium ou encore le PH sur notre épiderme ? C’est en tout cas l’idée développée par Ali Yetisen et Nang Jian de l’Harvard Medical School et du MIT à travers une encre baptisée Dermal Abyss.

Constituée de composés biosensibles, l’encre de leurs tatouages est capable de changer de couleur en fonction de la composition chimique du liquide interstitiel. De quoi révéler des informations sur l’état de santé d’une personne d’un simple coup d’oeil, d’autant que certaines de ces encres peuvent être rendues invisibles et ne se révéler que sous certaines lumières comme les UV.

D’après les chercheurs, de nombreux usages seraient possibles comme permettre à un diabétique de surveiller sa glycémie ou encore à un sportif de savoir lorsqu’il se déshydrate.

Trois encres au stade de prototype

Actuellement testées sur de la peau de porc, trois encres permettraient de relever certaines informations à l’aide d’une application mobile pour donner des indications médicales précises. La première passerait du bleu au marron lorsque le taux de sucre augmente dans le liquide interstitiel. La seconde passe du violet au rose en fonction du PH et la dernière change d’intensité sous les UV lorsque le taux de sodium de la personne augmente.

Quoi qu’il en soit, il faudra faire preuve de patience et évoquer quelques questions éthiques avant de voir ces encres tatouées sur notre épiderme.

Source: Source