L’I.A. AlphaGo a été balayée par sa petite soeur AlphaGo Zero, qui apprend désormais sans l’expérience humaine

Intelligence artificielle

Par Fabio le

AlphaGo, l’intelligence artificielle de Google DeepMind, avait surpris son monde en 2016 en venant à bout de Lee Sedol, un des meilleurs joueurs mondiaux de Go. Un peu plus d’un an après, cette version de l’intelligence artificielle a été elle-même surpassée – et de loin – par la nouvelle création de Google DeepMind.

Crédits : DeepMind

C’est dans la revue scientifique Nature que les cerveaux derrière AlphaGo ont annoncé avoir accouché d’une intelligence artificielle bien plus puissante que la précédente. Plus épatant encore, AlphaGo Zero, c’est son petit nom, n’a pas eu besoin d’emmagasiner des millions de parties de Go humaines pour apprendre à le maîtriser. Non, elle n’a eu besoin que de connaître les règles du jeu et la position des pièces sur le plateau. AlphaGo Zero a alors pu enchaîner des millions de parties contre elle-même et bâtir petit à petit ses propres stratégies.

Plus efficace, plus vite

La courbe de progression du programme, que détaillent ses créateurs sur le site de DeepMind, est impressionnante. Après 4,9 millions de parties jouées contre elle-même en 3 jours seulement, AlphaGo Zero est devenue plus puissante que l’AlphaGo de 2016, entraînée pourtant avec 30 millions de parties. Elle a ainsi infligé à son aînée 100 défaites sur 100 parties.

De nouvelles perspectives

La nature de la progression d’AlphaGo Zero ouvre de larges perspectives, dans bien d’autres domaines, même si les conditions pour que la machine puisse faire avancer un domaine sans l’aide humaine relève encore du fantasme, comme l’explique Tristan Cazenave au journal Le Monde : « Pour appliquer cette méthode, il faut que le cadre soit très défini, qu’on ait une représentation solide du domaine, pas trop de flou dans les règles, et que le problème soit bien défini. Cela s’applique bien au jeu car il y a une connaissance parfaite de l’environnement, des règles, et qu’il y a peu d’imprévu ».

On vous invite une nouvelle fois à aller relire notre interview de Bruno Poucet et Claude Touzet, spécialistes de l’intelligence artificielle, au sujet des progrès fulgurants de celle-ci.