Un détecteur de mélanomes conçu par des étudiants remporte le James Dyson Award

Ville de Geeks

Par Auré le

Une équipe d’étudiants canadiens de la McMaster University vient de remporter le James Dyson Award 2017 avec le Skan, un scanner mobile de mélanomes.

En France, 10 % des cancers de la peau sont causés par des mélanomes cutanés

Leur dépistage encore insuffisant continue d’engendrer la mort de milliers de personnes. Face aux coûts élevés des méthodes de détection avancées, quatre étudiants ont élaboré une appareil bon marché, simple d’utilisation et fiable pour effectuer un dépistage. Baptisé sKan, cet appareil mobile et léger cible les irrégularités dans la création de chaleur de la peau pour détecter la présence de mélanomes.

“Les cellules cancéreuses ont un métabolisme plus élevé que les cellules normales, il s’agit dès lors de mesurer, après un refroidissement par exemple, une singularité thermique sur la zone potentiellement cancéreuse.”

Après une rapide analyse des données thermiques de l’épiderme du patient, il devient possible de détecter des zones cancérigènes et d’agir.

Avec un coût qui devrait tourner aux alentours des 1000 euros (contre 20 000 euros pour les dispositifs thermiques actuels), le sKan pourrait rapidement trouver sa place auprès des professionnels de la santé.

“En utilisant des composants largement disponibles et peu coûteux, le sKan rend la détection du cancer de la peau du au mélanome plus accessible à tous. Voici un appareil qui a le potentiel de sauver des vies à travers le monde entier”, souligne Sir James Dyson.

L’équipe en charge du projet espère à présent obtenir les certifications nécessaires pour exporter son dispositif en Amérique du Nord.


Source: Source