Star Wars : Les derniers Jedi : Rian Johnson s’explique sur les éléments de scénario les plus mystérieux de son film

Cinéma

Par Gaël Weiss le

Cela fait moins d’une semaine que Star Wars : Les derniers Jedi est sorti au cinéma. Le film, surprenant à plus d’un titre dans le traitement des personnages a étonné de nombreux fans. Le magazine américain Entertainement Weekly a alors demandé des précisions et des explications à son réalisateur, Rian Johnson. Attention, spoiler.

Attention, les lignes qui suivent vont spoiler des pans importants de l’histoire de Star Wars : Les derniers Jedi. Si vous n’avez pas vu le film, on vous conseille de quitter cette page immédiatement.

Vous déjà avez vu Les Derniers Jedi ? Alors il y a de bonnes chances que vous vous posiez au moins deux questions, qui se résument à : c’est vrai pour les parents de Rey ? Ce sont de simples pilleurs d’épaves qui ont vendu leur fille pour boire un coup ? Et la seconde : C’est tout pour Snoke, on ne saura rien de plus à son sujet ? Ces deux questions, Entertainement Weekly, les a posées à Rian Johnson afin d’avoir plus de précisions.

Le cas de Snoke

C’est l’un des principaux spoilers de ce nouveau Star Wars : Snoke est mort, coupé en deux de la main (si l’on peut dire) de Kylo Ren. Une mort surprenante, soudaine et qui laisse le spectateur franchement sur sa faim : on ne sait ni qui il est vraiment, ni d’où il vient et on ne saura jamais s’il avait des liens avec Palpatine, Dark Vador ou un quelconque seigneur Sith. Pour Rian Johnson, cette question ne s’est pas vraiment posée. Pour lui, il fallait donner plus d’importance et d’épaisseur à Kylo Ren. La mort de Snoke était justement un bon moyen d’y parvenir :

« Quand je travaillais sur le personnage de Kylo, j’en suis venu au point que je pensais que la chose la plus intéressante serait de détruire entièrement les bases sur lesquelles il se reposait au début du film… Dès la fin de ce film, il a oublié qu’il voulait devenir un pseudo Dark Vador pour devenir un méchant assumé et complexe qui prendrait le contrôle.

Mais ensuite se pose la question : quelle place aurait Snoke à la fin de tout cela ? Cela m’a fait réaliser que la chose la plus intéressante serait de mettre un terme à la dynamique entre « l’empereur » et son protégé, ainsi les paris sont ouverts pour le prochain épisode. Cela a aussi mené à la possibilité de ce tournant dramatique, qui pourrait aussi être un point de connexion puissant entre Kylo et Rey. »

Rian Johnson s’est donc servi de Snoke comme d’un simple élément d’intrigue pour son histoire, mettant délibérément de côté sa propre histoire personnelle, sans aucun scrupule. Pour lui, l’histoire de Snoke n’a pas beaucoup d’importance dans son propre film. Elle pourra être racontée plus tard. Il écarte d’ailleurs l’idée même qu’une explication aurait pu avoir lieu au sein de la fameuse scène du trône.

« S’il s’était arrêté pour déclamer un discours de 30 secondes sur le fait qu’il est Dark Plagueis, cela aurait rendu ces scènes imbittables. Ça n’a aucune importance pour Rey. Si il avait déclaré ça, Rey aurait cligné des yeux et dit : Qui ça ? Et la scène aurait été foutue. Et je ne dis pas que Snoke est Dark Plagueis ! »

Comprenez, c’en est fini de Snoke et ce sera aux prochains scénaristes et réalisateurs de la saga de se pencher, ou non, sur son cas.

Les parents de Rey

Qui sont les parents ou la famille de Rey ? Cette question se pose déjà dans l’épisode 7 et une réponse est donnée à deux reprises dans Les Derniers Jedi. D’abord dans la grotte aux miroirs de l’île de Luke Skywalker, où Rey pose la question mais n’aperçoit que de multiples copies d’elle-même. Ce qui est une première piste : le personnage de Rey se construit sans besoin de filiation. Un peu plus tard dans le film, Kylo Ren, après avoir touché la main de Rey, lui annonce qu’il connaît la vérité sur ses parents. Ce sont de simples pilleurs d’épaves qui ont revendu leur fille pour gagner un peu d’argent et le dépenser dans l’alcool. Mais est-ce la vérité ? Kylo Ren, n’a-t-il pas voulu déstabiliser Rey pour la faire passer dans son camp ?

La réponse de Rian Johnson n’est pas franche. Avant même de répondre, il tient à préciser que J.J. Abrams et Chris Terrio sont actuellement en train d’écrire le scénario du prochain film de la saga. Et sous-entend que ce qu’il annonce pourrait être modifié dans l’épisode 9.

« Je ne peux pas dire ce qu’ils sont en train de préparer. Et il y a toujours, dans ce genre de film, une question « d’un certain point de vue », explique Johnson, en faisant référence à la réplique de ObiWan Kenobi dans le Retour du Jedi. « Mais pour moi, à ce moment [où Kylo explique ce qui sont les parents de Rey], Kylo pense que c’est la vérité. Je ne pense pas qu’il établisse une stratégie. Je pense que c’est ce qu’il a vu au moment où leurs doigts se sont touchés et que c’est ce qu’il pense. Et quand il le lui dit à ce moment, elle le croit. »

Entertainement Weekly explique que Johnson était complètement libre de faire ce qu’il veut de la filiation de Rey. Pour expliquer sa décision, il s’appuie d’ailleurs sur l’Empire Contre-Attaque.

« Quand je repense au moment « Je suis ton père », avec Vader et Luke, la raison pour laquelle cela a autant d’impact ce n’est pas une surprise ou un twist, c’est parce que c’est la chose la plus dure que Luke et le public peuvent entendre à ce moment-là. […]

Dans notre film, c’est plutôt l’opposé. La chose la plus facile à entendre pour Rey et le public est « Eh oui, tu es la fille de telle et telle personne. […] La chose la plus dure à entendre pour elle, c’est qu’elle n’aura pas cette réponse facile. Non seulement c’est dur, mais Kylo va utiliser le fait qu’elle n’a pas eu de réponse pour la tester et l’affaiblir et faire d’elle son allié. Elle doit alors trouver la force de rester stable et de se définir elle-même dans l’histoire ».

On peut certainement pester sur le manque de réponses du réalisateur. Mais il est difficile de lui reprocher ses choix. Oui, Les Derniers Jedi ne donne pas de réponse toute faite sur certains personnages, mais c’est un film qui a le mérite de casser à de nombreuses reprises les codes d’une saga qui a tendance à trop souvent se répéter. Même si c’est parfois maladroit. Reste maintenant à savoir si J.J. Abrams et Chris Terrio donneront plus de réponses dans l’épisode 9 ou s’ils continueront sur la voie – osée et souvent réjouissante – empruntée par Johnson.