L’ESA a créé le premier moteur ionique capable de récupérer son carburant directement dans l’atmosphère

Espace

Par Anne Cagan le

L’Agence Spatiale Européenne a construit et testé un moteur ionique unique en son genre. Il peut en effet être alimenté directement par des molécules présentes dans l’atmosphère. Cette impressionnante avancée pourrait prolonger de façon significative la durée des missions spatiales.

Crédit ESA / A. Di Giacomo

Bientôt fini les problèmes d’approvisionnement ? C’est ce que suggère l’impressionnante réussite de l’ESA. L’agence spatiale européenne a en effet construit et testé le tout premier moteur ionique qui peut être alimenté par des molécules présentes dans l’atmosphère.

Prolonger la durée des missions spatiales

Pour l’heure, la durée des missions est limitée par la quantité de carburant (du xénon) emportée. Et bien sûr, plus on en emporte, plus cela coûte cher. Ce nouveau moteur pourrait donc complètement changer la donne et prolonger de façon importante la durée des missions spatiales.

Crédit ESA / A. Di Giacomo

Une toute nouvelle gamme de satellites opérants en orbite basse

 «Remplacer le carburant à bord par des molécules atmosphériques permettrait de créer une toute nouvelle gamme de satellites capables d’opérer en orbite très basse pendant de longues périodes » indique l’ESA dans son communiqué de presse. C’est d’autant plus vrai que de tels moteurs pourraient aussi fonctionner dans d’autres atmosphères que celle de la Terre.

Un test mené dans une chambre sous vide

Le prototype a été testé avec succès dans une chambre sous vide reproduisant l’environnement que l’on trouve à 200 km d’altitude.

Crédit ESA / Sitael

L’essai s’est déroulé en trois étapes. Après avoir alimenté le moteur avec du xénon, l’équipe a, dans un second temps, remplacé en partie ce carburant par un mélange d’air composé d’oxygène et d’azote. Elle a ensuite complètement coupé le flux de xénon afin de n’alimenter le moteur qu’avec des molécules communes de l’atmosphère.

Source: Numerama